Le Plus Grand Mensonge Jamais Raconté !

Temps de lecture : 14 minutes

 

pinoccioAujourd’hui je veux aborder directement le sujet, de façon concise et directe, sans bêtises, dans la droite ligne du Maigrir Définitivement. Je préfère déplaire à quelques centaines de personnes plutôt que de ne pas en aider des milliers d’autres, continuons…

D’ailleurs, ce n’est pas en racontant des histoires et du blablabla que le site est devenu un des plus grands et des plus fiables dans le domaine de la perte de poids. Si vous recherchez les mêmes informations, mais plus agréables et simples à entendre, il y a des milliers d’autres sites pour cela.

Quoi qu’il en soit, le plus dangereux et le plus populaire des mensonges déjà raconté sur l’amaigrissement, c’est que vous grossissez à force de trop manger !

Ce mensonge est diffusé tous les jours et dans tous les médias, à plusieurs reprises, par le biais des émissions de télévision, des publicités, journaux, magazines, blogs, sites Web, commentaires, etc, etc, etc.

Ceci est un mensonge tellement grand et tellement vieux qu’il est déjà accepté comme vérité irréfutable par pratiquement toute la société, par des gens ordinaires, mais aussi par un nombre surprenant de médecins et autres professionnels de la santé.

Oui, je ne vais pas le nier ! Je reconnais que moi aussi j’ai cru à cela, et en ai donc subi les conséquences !

Cette information peut vous choquer et vous pouvez, instinctivement, hisser la bannière de la révolte et manifester votre désaccord. D’ailleurs, je m’attendais à cela ! Il est effectivement fréquent que nous augmentions notre scepticisme et créions des barrières pour soustraire à nos yeux et oreilles ce qui va dans un sens totalement contraire à ce que nous croyons, n’est-ce pas ? Bien sûr, ça va de soi.

C’est tout à fait naturel. J’ai eu moi-même du mal à me faire à cette idée lorsque je l’ai entendue pour la première fois, mais après avoir vraiment réfléchi et analysé tous les tenants et aboutissants, je ne pouvais plus ne pas accepter cette vérité qui s’imposait à moi. Je vous suggère de faire la même chose que moi : lisez et tirez de vos recherches, vos propres conclusions.

Un petit détail, ma vie, ma condition physique et ma santé ont radicalement changé à partir du moment où j’ai compris ce mensonge. Ce fut tellement important pour moi que j’ai décidé d’écrire cet article aujourd’hui, et je me sens obligé de partager cela avec vous et de faire de mon mieux pour essayer de vous aider à faire un saut exponentiel dans la poursuite de votre rêve de perte de poids.

Eh bien, le MENSONGE, je l’ai analysé et disséqué, le voici : “on grossit parce qu’on mange trop !”

Et maintenant que vous le connaissez ce mensonge, rien n’est plus normal que de vous révéler la vérité, non ? OUI !

La vérité c’est que : Vous mangez trop PARCE QUE vous grossissez !

“Comment ? Comment cela est-il possible, Rodrigo, es-tu fou? » Parfois je préférerais l’être, mais au contraire, je suis plus lucide que jamais !

Et en plus, ce ne sont pas les excès de calories qui vous font grossir, mais plutôt les « types » de calories que vous mangez. Ce que je veux dire par « types de calories » c’est que ce n’est pas la quantité de nourriture que vous mangez qui fait grossir, mais la QUALITÉ de la nourriture que vous mangez.

Maintenant, si vous voulez en savoir plus à ce sujet, et comprendre ce qu’il en est exactement, suivez-moi, ok ?

Que veux-tu dire ? Explique bien cette histoire !

Bien sûr que je vais vous l’expliquer 🙂

Si vous avez lu l’e-book officiel du Maigrir Définitivement, ce sujet ne sera pas une grande surprise pour vous, car il est bien expliqué dans le livre, mais si vous ne l’avez pas lu, cela peut être un choc pour vous.

Le fait est que le stockage des graisses du corps est contrôlé par les hormones, beaucoup plus que ne le pense 99% de la population, et la science ne laisse aucun doute à ce sujet.

Le gain de poids n’est pas déclenché par l’excès de calories que nous consommons, comme nous sommes habitués à l’entendre, mais par un déséquilibre hormonal causé par nous-mêmes en raison de ce que nous mangeons quotidiennement.

Il y a de nombreuses preuves et études scientifiques établissant ce fait, mais je veux en partager une en particulier avec vous. En fait, cela n’a rien de bien nouveau, cependant, les mensonges se succédant au fil des ans, l’humanité a fini par ignorer ce qui était déjà connu depuis très longtemps.

Au début des années 70 une étude intéressante a été réalisée par l’Université du Massachusetts, aux États-Unis, dirigée par George Wade (références à la fin de l’article), qui visait à comparer la relation entre les hormones sexuelles, le poids et l’appétit après avoir enlever les ovaires de rats. Dans la première partie de l’étude, ont été enlevés les ovaires d’un groupe de rats et il a alors été constaté après chirurgie, que ces rats avaient commencé à manger voracement, puis avaient grossi considérablement.

Intrigué par les résultats un deuxième test a été effectué pour tenter d’y voir plus clair. On a alors prélevé les ovaires d’un nouveau groupe de rats mais après chirurgie, leur quantité de nourriture a été limitée, de telle sorte qu’ils ne mangeaient pas plus que ce qu’ils étaient habitués à manger avant l’intervention chirurgicale.

Les résultats se sont révélés intéressants ; Il a en effet été noté que le deuxième groupe de rats, en mangeant la même quantité de nourriture limitée, avaient grossi de la même façon et durant la même période.

C’est à mon avis très impressionnant, n’est-ce-pas ?

En étudiant un peu plus (je vais vous épargner les détails), il a été constaté que les changements hormonaux dans l’organisme, causés par l’ablation des ovaires, ont eu pour conséquence un déséquilibre hormonal (ou un nouveau réglage hormonal) potentialisant le stockage des graisses, et ce indépendamment de la quantité de nourriture qui avait été ingérée.

Ceci est seulement une étude qui a montré que la cause de l’engraissement ne provenait pas de la quantité de nourriture ingérée, mais plutôt d’ un déséquilibre hormonal. Dans le cas des rats, ils ont développé une faim boulimique après la chirurgie parce qu’ ils devenaient plus gros et que plus d’énergie était adressée aux tissus adipeux plutôt qu’aux cellules musculaires, par exemple. Autrement dit, ils ne grossissaient pas parce qu’ils mangeaient de trop, ils ont commencé à manger plus parce qu’ils grossissaient.

Juste pour vous dire rapidement, les principales hormones et enzymes impliquées dans les processus de stockage et de combustion des graisses sont, essentiellement, l’insuline et les enzymes LPL et HSL. Je l’explique mieux et montre comment tirer avantage de cela quotidiennement, étape par étape, dans le livre électronique.

Sachez que CE que vous mangez va programmer vos hormones à BRÛLER les graisses ou bien à les STOCKER. Dans 90% des cas, l’alimentation de la population, même celle qui est suggérée par de nombreuses “célébrités” ou par des régimes diffusés autour de nous, règle vos hormones pour le stockage, ce qui rend très difficile le brûlage des graisses.

« Les gros sont paresseux ? »

les gros sont paresseux?Vous savez très bien que cette idée stupide est très répandue dans la société d’aujourd’hui. « Bien sûr qu’elle est grosse, elle ne bouge pas ! », « Mais il est gros parce qu’il est sédentaire. » Avez vous déjà entendu quelque chose comme ça ?

Eh bien, ce genre d’idée et de mentalité n’est rien de plus que le reflet d’une ignorance complète sur le sujet, et de ce qui se passe réellement dans la vie de ces personnes.

Les gens ne sont pas gros parce qu’ils sont sédentaires, mais ils sont inactifs parce qu’ils sont gros !

Allons-y…

Lorsque vous mangez mal (comme la plupart des gens le font), vous programmez votre corps pour stocker de la graisse. Si vous avez encore une prédisposition génétique à cela, vous prendrez réellement du poids et aurez d’immenses difficultés à vous débarrasser de ces kilos.

Voyez, lorsque votre corps grossit, c’est à dire, lorsque vous mangez d’une manière qui favorise le gain de poids, votre corps envoie la plupart de l’énergie que vous absorbez à vos cellules graisseuses au lieu de la diriger vers les cellules musculaires, le cerveau, etc.

Autrement dit, vous vous sentirez faible, paresseux, peu enclin à faire des exercices, etc. En vous sentant ainsi vous aurez tendance à être sédentaire, tout simplement parce que votre corps aura distribué votre énergie de manière incorrecte.

En même temps, les personnes maigres, celles qui ne prennent pas de poids, par exemple, ne sont pas maigres parce qu’elles font beaucoup d’exercices. Elles font beaucoup d’exercices parce qu’elles sont maigres ! C’est exactement pareil !

Leur corps ne dirigent pas leur énergie aux cellules adipeuses, mais plutôt vers leurs muscles et autres tissus, en sorte que ces personnes se sentent actives et ressentent le besoin de dépenser toute l’énergie qu’elles ont !

Le PIRE conseil que quelqu’un peut donner à une personne en surpoids, est de lui dire qu’elle doit manger moins et faire plus d’exercices ! Ceci est le conseil le plus incorrect, improductif, infondé et DANGEREUX à donner à quelqu’un qui a besoin de brûler des graisses. Fort heureusement pour vous, vous ne pouvez voir mon visage en ce moment, sinon vous auriez peur en voyant toute cette révolte rentrée que je ressens, de voir que des milliers de personnes adhèrent à ces idées et souffrent ainsi quotidiennement au lieu d’avoir des résultats concrets.

Je ne vais pas vous donner plus de détails maintenant, sinon l’article serait encore plus long. Toutefois, si vous voulez en savoir plus à ce sujet, je vous suggère, honnêtement, de lire au plus vite mon livre électronique. Cliquez ici pour en voir plus.

Que faire?

Alors, que faire pour commencer à vraiment perdre du poids naturellement et en douceur ? C’est simple, mangez afin de réglementer vos hormones à BRULER les graisses et non pas à les STOCKER.

Comment pouvez-vous faire cela ? C’est simple aussi, il vous faut juste éliminer ou réduire considérablement la quantité de poison que vous mangez tous les jours. Quel est le poison ? Les poisons alimentaires ont été créés par les humains et ils n’étaient pas disponibles dans l’humanité pendant 95% de l’histoire de notre évolution, c’est à dire, tous les glucides raffinés, les complets et les sucres. En d’autres termes, les pâtes, pains, jus de fruits, boissons gazeuses, farines et dérivés.

Tous ces aliments favorisent le stockage des graisses dans le corps et entravent BEAUCOUP la combustion.

A ceux qui disent maintenant : « Ah, mais les glucides sont les principales sources d’énergie dans le corps, » je réponds : “BETISE ! »

Beaucoup de nutritionnistes insistent en disant cela, se basant sur le fait que le corps digère les glucides avant tous autres macronutriments, mais il le fait non pas parce qu’il préfère les glucides, mais plutôt parce que s’il ne les digère pas rapidement, la concentration de sucre dans le sang augmente, ce qui est toxique pour l’organisme.

Le corps digère les glucides en premier pour se sauver lui-même et ce n’est pas une question de préférence. Le carburant préféré du corps, ce sont les cétones. Autrement dit, le corps préfère brûler les graisses et les utiliser comme combustible, que les glucides. D’ailleurs, la science montre que le corps et le cerveau fonctionnent beaucoup mieux lorsque l’énergie vient des cétones, plus que des glucides. Je pourrais en dire plus long à ce sujet, peut-être dans un autre article. Je voulais juste faire ce bref commentaire.

Tandis que les glucides denses et raffinés nous font grossir, les protéines et les matières grasses NE le font PAS. Le seul macronutriment qui déclenche le stockage des graisses dans le corps est le glucide.

Mais voyez, comme je le disais dans un autre article, les meilleures sources de glucides que vous pouvez manger sont les légumes fibreux et les feuilles ! Les légumes et les feuilles sont les meilleures sources de glucides existant dans la nature et ils ne contribueront pas au stockage des graisses.

Les protéines et les graisses ne sont pas des aliments qui font grossir. Les protéines ne causent pas de problèmes rénaux (je vais bientôt partager avec vous l’interview avec le Dr Souto, urologue, qui brise ce mythe) et les matières grasses de qualité et naturelles ne causent pas de problèmes cardiaques (un autre grand mythe qui fera l’objet d’un prochain article).

Les régimes proposés ouvertement autour de nous, dans lequel, la plupart des calories proviennent des glucides, sont infondés et improductifs pour ceux qui cherchent à retrouver ou obtenir une bonne forme physique.

En effet, ces régimes sont dangereux pour ceux qui ont besoin de perdre du poids pour des raisons de santé. Ma grand-mère était diabétique et elle est morte à cause de l’ignorance et du manque de connaissances des professionnels de la santé qui se sont occupés d’elle. A cette époque, malheureusement, je ne savais pas ce que je sais maintenant, et je n’ai donc pu l’aider.

Néanmoins, je dois me retenir pour ne pas écrire un livre à ce sujet, là, maintenant, alors que j’ai tant de choses qui me viennent à l’esprit ! Mais je sais que vous avez probablement eu une journée bien remplie, et que vous avez donc autre chose à faire ; aussi je vais m’arrêter là.

J’espère que cet article d’aujourd’hui vous aura au moins mis la puce à l’oreille. Cela est grave et c’est votre santé et vos rêves qui sont en jeux. Les chiffres de l’obésité mondiale, le syndrome métabolique, le diabète et les problèmes cardiaques ne cessent d’augmenter d’année en année, et il est clair comme de l’eau de roche que ce qui est suggéré et pratiqué aujourd’hui ne fonctionne pas ! Qui paie pour cette ignorance généralisée ? Nous et nos proches.

Pour plus d’informations et de conseils pratiques sur ce qu’il faut faire, usez et abusez du contenu de notre site. Il y a beaucoup d’informations disponibles. En outre, n’hésitez pas à PARTAGER cet article, parlez-en autour de vous !

Si vous voulez gagner du temps, sortir de cette spirale sans fin que la société a construit, et commencer à découvrir les résultats d’une perte de poids réelle et sans bêtises, n’hésitez pas à donner votre avis sur le livre électronique officiel du site et à consulter les références qui sont toujours mises à la fin de chaque article.

Du succès à vous,

rodrigo signature

 

Principales références :

Wade, G. N. et J. E. Schneider. 1992. «carburants nutritionnel et reproduction chez les mammifères femelles. » Neurosciences et comportement avis. Eté: 16 (2): 235-72

Taubes, Gary – Pourquoi on grossit et quoi faire à ce sujet. 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *