Pour la défense du Bacon et de la Bonne Science

Temps de lecture : 8 minutes

La vérité est plus importante que l’autorité de celui qui dit que c’est vrai.

La vérité est plus importante que ce que tous prétendent être vrai.

Si nous ignorons tous la vérité, nous allons tous avoir tort.

Bonjour à vous, comment ça va ?

Comme nous pouvons le remarquer, les médias et le gouvernement n’ont pas nécessairement la vérité comme objectif. L’objectif des médias est le profit et le but du gouvernement est le pouvoir. Moins le peuple a de pouvoir, plus de pouvoir a le gouvernement. L’ignorance du peuple se transforme en lois limitantes faites et approuvées par des gens ignorants.

Plus nous sommes choqués par les nouvelles dans les médias, plus ils ont d’accès, plus ils vendent des journaux, des magazines, plus ils ont de l’audience, et donc plus ils gagnent de l’argent en publicité.

Eh bien, moins les médias et le gouvernement valorisent la vérité, plus nous devons nous mobiliser pour ne pas être manipulés bêtement.

Surtout quand nous parlons de santé et de nutrition.

Vous avez vu dans les médias : l’OMS + BACON = CANCER ! L’ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ A MIS LE BACON DANS LA MÊME CATÉGORIE CANCÉRIGÈNE QUE LE TABAC. VIANDE TRANSFORMÉE  = CANCER. CHARCUTERIE = CANCER

Eh bien, c’est ça qui fait un grand buzz depuis quelques temps. Ajouter le mot le plus aimé au monde (BACON) avec le plus redouté (cancer) fait énormément de bruit !

Mais quelle était la science derrière cette affirmation ? Qu’est-ce qui a été prouvé en pratique ?

Les études utilisées par l’OMS sont de faibles preuves pour affirmer que c’est exactement le bacon que nous devrions éviter de manger pour éviter de développer du cancer. Ce qui a été fait a été une récolte de beaucoup d’informations et un essai d’extraire la moindre hypothèse des donnés recueillies. La seule chose que ces études peuvent confirmer est qu’il y a une corrélation entre la consommation de bacon et le cancer, que cela pouvait être une des causes de cette maladie.

 

Et quel était le contexte de l’étude ?

Ce qui a été dit était qu’à chaque 50g de bacon et d’autres viandes transformées ingérées, nous avons un risque relatif de 18% plus élevé d’avoir un cancer colorectal. Mais quoi d’autre mangeaient les personnes atteintes du cancer ? Est-ce qu’elles font des exercices, prennent soin d’eux-mêmes et ont des habitudes saines ? Quel est l’origine et qu’est-ce que contient  le bacon que ces personnes mangent ?

Le bacon fait-il partie d’un burger accompagné de frites cuites dans de l’huile végétale avec un grand verre de soda rempli de sucre et de fructose ou bien est-il dans une omelette faite avec des oeufs fermiers ? Ces personnes mangent-elles plus d’aliments naturels ou transformés ? Mangent-elles des légumes ? Es-ce qu’elles fument ? Est-ce qu’elles boivent de l’alcool régulièrement ? Est-ce qu’elles dorment bien ?

Quel pourcentage de ce qui a été analysé était en fait du bacon ? Quels étaient les autres aliments transformés et produits chimiques présents dans l’alimentation de ces personnes ? Aurait-on les mêmes résultats dans un bacon plus artisanal, fumé par un boucher et affiné seulement avec du nitrite / nitrate ou jus de céleri ? Tout cela a une influence dans le produit fini et c’est une grande erreur de ne pas prendre cela en compte.

L’OMS a tout mis dans le même panier : bacon, jambon, saucisses, salami, affinés, transformés, industrialisés, fermentés… La viande rouge a également été mise dans ce panier par les composés cancérigènes qui peuvent se présenter quand elle brûle ou quand elle est frite à haute température.

Et cela n’est même pas de loin la meilleure science disponible ni le meilleur niveau d’évidences pour en tirer des conclusions de ce calibre.

Quels sont les risques dans la pratique si nous isolons toutes les autres variables ? Eh bien, nous ne le savons pas encore. Pour cela nous aurions besoin d’études qui prennent en compte le contexte, une étude contrôlée et randomisée, qui mesure les risques et les avantages. Des études qui confirment ou rejettent ces hypothèses n’existent pas encore.

Qu’est-ce que ces 18% signifient en pratique ? En pratique, cela signifie que le risque d’avoir un cancer au cours de votre vie est passée de 5% sans bacon à 6%, avec du bacon transformé tous les jours. Bon, mais une augmentation de seulement 1% de risque de mortalité en ayant n’importe quelle alimentation + du bacon ne fait pas de BUZZ, n’est-ce pas ?

Et en plus, ont-ils mis le bacon dans la même catégorie que l’alcool, l’amiante et du tabac ? Le tabac augmente vos chances d’avoir un cancer du poumon de 2500% !!!! C’est une augmentation 138 FOIS PLUS élevée que celle provoquée par le bacon. La catégorie de l’OMS est très très large ! À cet égard, l’OMS se trompe terriblement dans sa méthodes de classification.

Même si vous mangez du bacon transformé, avec plein d’arômes, de conservateurs etc etc, il est peu probable que vous développiez le cancer colorectal. Selon le chef du CIRC (Centre international de recherche sur le cancer), le Dr Kurt Straif, de la part de l’OMS qui a fait l’étude, « Pour un individu, la chance de développer un cancer colorectal en raison de la consommation de viande transformée reste faible, mais le risque augmente avec la quantité de viande consommée « . (2)

 

Le pouvoir de la science est qu’elle peut nous rapprocher de la vérité des choses.

Pourquoi est-ce que Maigrir Définitivement est si efficace pour aider les gens à perdre du poids ? Parce que c’est une bonne application des connaissances scientifiques.

Imaginez avec moi que vous avez un terrain et une carte de ce terrain : avec une bonne carte, bien détaillée, nous pouvons éviter les risques (de tomber dans les précipices, perdre du temps, faire des choses inutiles, etc.) et de récolter les avantages (savoir où sont les bonnes choses de ce terrain, les arbres fruitiers, les meilleurs endroits, etc.)

La science est le meilleur outil dont nous disposons pour cartographier la réalité. La bonne science est une bonne carte sur laquelle nous pouvons nous appuyer pour aller du point A au point B. Vous voyez qu’avec une meilleure carte de l’histoire du bacon, la panique est tout à fait excessive.

Les principes scientifiques sont les mêmes, et sont utiles à la fois pour des objectifs scientifiques urgents (contenir une épidémie ou de chercher une solution à un problème mondial) et pour faire plus d’argent, pour perdre du poids, pour avoir plus de succès dans les relations ou pour être plus heureux.

Mais la plupart des personnes dans le monde ne connaissent pas ces principes. Les gens ne comprennent pas très bien comment ce puissant moyen de pensée peut littéralement changer leurs vies pour le meilleur.

J’espère que vous avez compris dans la pratique que si la personne n’a pas de critère pour analyser la réalité, elle sera condamné à subir la terreur de l’ignorance. Elle placera toujours  l’autorité avant la vérité.

Elle sera vulnérable à la fausse autorité du gouvernement et des médias. Elle commencera à croire et à partager beaucoup de bêtises, aidant à répandre l’ignorance à travers le monde.

Ceci est souvent traduit par l’incompétence des médias et le gouvernement de faire face à la réalité telle qu’elle est, sans utopie, et cela est le plus grand retard que nous avons maintenant dans l’humanité. Comme la plupart d’entre nous sommes ainsi, nos politiciens sont tenus de se prononcer sur des questions qui nous touchent directement, sans critère pratique pour analyser la réalité. Tout devient alors un jeu de croyances où ce qui importe le plus est l’opinion et non pas la vérité.

Ne vous trompez pas. La science est la méthode la plus puissante que nous connaissons. C’est la science qui nous permet aujourd’hui de voler assis dans des fauteuils dans le ciel en regardant nos séries et films préférés ou d’envoyer des messages à nos proches à travers le monde.

Et encore sur le Bacon, je pense qu’il appartient à chacun de décider quoi faire avec ces données. Eh bien, laissez-moi y aller avant que mon bacon refroidisse = D

A bientôt !

Geosh.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *