Mastiquer plus pour perdre plus de poids ? Manger Lentement vs. Manger Vite !

Voici la version Podcast :

CLIQUEZ ICI et abonnez-vous à ma chaîne !

Est-ce que commencer à manger vos repas plus lentement vous permettra de perdre du poids plus facilement et vous procurera plus de satiété ?

Dans cette vidéo, j’évalue cette question avec le pouvoir de la science et à la fin, je donne mes conseils sur ce qu’il faut faire pour augmenter vos chances de brûler les graisses sans devoir puiser votre patience en comptant vos mastications.

Laissez votre like et partagez cette vidéo avec vos amis qui pensent que vous devez mastiquer 40 fois pour chaque bouchée de nourriture que vous mettez dans votre bouche 🤣

Je vous embrasse,

Renata

👉 Suivez-moi sur les réseaux sociaux : @maigrirdefinitivement 

🎁  Inscrivez-vous GRATUITEMENT aux 6 vidéos-cours pour apprendre comment votre corps fonctionne et comment vous diriger vers une alimentation saine : https://www.maigrirdefinitivement.fr/voulez-vous-maigrir-definitivement/

✅ Si vous voulez perdre du poids en suivant ce que dit le meilleur de la science, visitez : https://www.maigrirdefinitivement.fr/methode-maigrir-definitivement-yt/

✅ La nouveauté : Guide de 50 recettes saines et délicieuses : https://www.maigrirdefinitivement.fr/guide-de-50-recettes-pour-maigrir-definitivement/

✅ Pour découvrir les menus, recettes et listes de courses du Défi 14 jours pour Maigrir Définitivement visitez (le Défi est gratuit pour les participants de la Méthode dans le groupe privé) : https://www.maigrirdefinitivement.fr/menus-et-recettes-defi-14-jours-pour-maigrir-definitivement-2/

#conseilspourperdredupoids #alimentationforte #maigrirdefinitivement


Voici la Transcription Complète :

Alors mes amis, est-ce que mastiquer plus (ou même compter combien de fois vous mastiquez), prendre le temps de manger doucement est quelque chose qui peut vous aider à perdre du poids ?

Est-ce que cela est vrai ?

Aujourd’hui nous allons pouvoir tirer une conclusion, en nous appuyant sur la science pour ne plus du tout avoir de doutes.

Si ce genre de vidéo vous intéresse, et si vous appréciez mon travail ici, laissez-moi votre like 🙂 Cela me motive énormément !

Je lance le générique, et on y va !

Si vous ne me connaissez pas encore, je suis Renata Barcelos, membre de la Nutrition Network, fondatrice de Maigrir Définitivement.fr et responsable du Code Maigrir Définitivement en France.

Mais plus important que ça, est que je suis ici tous les vendredis pour partager avec vous les vérités sur la perte de poids, la santé et un style de vie sain et le tout de façon claire et directe et basé sur la science !

Et aujourd’hui je suis venue pour parler de quelque chose qui est assez répandue quand nous parlons de perte de poids : mastication et vitesse des repas.

C’est assez commun d’entendre que pour perdre du poids il faut bien mastiquer avant d’avaler…

que l’on doit mastiquer 30 ou 40 fois avant d’avaler, qu’il faut manger tout doucement etc

Mais est-ce que nous avons des études qui ont étudié cela et qui affirment que ces stratégies sont bénéfiques aussi bien pour la perte de poids que pour la santé générale ?

Eh oui, il y a des études sur cela 🙂

Nous allons voir ça ensemble et vers la fin, je vais vous dire ce que j’en pense et comment je vois cette question dans la pratique – ce que je pense être le plus logique pour nous.

Ok… Qui n’a jamais essayé le coup, n’est-ce pas ?

Comme j’ai été ronde à partir de mes 7 ans et obèse à l’âge de 15 ans… j’ai eu le temps (et le malheur) d’essayer pas mal de choses pour perdre du poids.

Et ho la la, que c’est pénible de compter ses mastications !

Mais allons-y !

Eh bien, si nous nous arrêtons et réfléchissons un peu, nous pouvons arriver à la conclusion que oui… 

si nous mangeons plus doucement, (en donnant du temps au corps pour qu’il traite déjà les aliments ingérées… ) tout en déclenchant les signaux de satiété (et cela à une échelle hormonale) avec toutes les hormones qui se mettent en place.

C’est bien connu que pour manger en grande quantité, il faut que ça soit fait rapidement comme dans les fameux concours (aux Etats-Unis) de qui mange le plus de hot dog, saucisse, pizza etc

C’est seulement en mangeant super vite que nous pouvons manger autant et cela avant que la sensation de satiété ne se déclenche.

Et c’est pareil pour l’alcool… vous pouvez prendre une bonne quantité de shooter de tequila rapidement… mais dans quelques minutes vous sentez que ça arrive d’un coup et que vous êtes bien ivre – c’est bien le cas pour les cocktails sucrés… c’est sucré, vous les buvez rapidement et peut-être même trop.

Quand vous buvez une grande quantité d’alcool rapidement… 

Le corps a besoin de quelques temps pour se rendre compte de ce qu’il se passe – le foie qui s’effraye et vous avez tout le corps qui vous envoie un feedback bien négatif de la situation actuelle

Mais cela prend un peu de temps… c’est une bonne analogie pour aussi comprendre l’alimentation. 

“Ok Renata, donc tu es en train de dire que nous devrions tous mastiquer 200 fois avant d’avaler ?”

Eh bien, non ! Et c’est maintenant que nous allons voir les données et à la fin je vous dirai ce que je pense, quelle est ma conclusion (pour vous aider), ok ?

Et voici la première étude : mais ne vous inquiétez pas, je vais tout vous expliquer (comme à chaque fois) 

– vous verrez que ce n’est pas aussi dur que ça en a l’air !

Cette étude a été publiée en 2015 et a étudié 40 personnes qui ont été divisées en deux groupes.

Un des groupes a consommé de la soupe de tomate – doucement 

et l’autre, la même soupe mais – à une vitesse normale 

Et puis, après avoir consommé cette soupe de tomate, ils ont eu un goûter – et dans ce goûter c’était ad libitum – et cela veut dire qu’ils pouvaient manger autant qu’ils voulaient.

Ensuite, les chercheurs ont mesuré combien de nourriture chaque individu des deux groupes a consommé pendant ce goûter –

Ils ont également demandé aux participants d’écrire leurs ressentis de faim pendant l’intervention – afin de pouvoir comparer par la suite…. 

….si manger la soupe plus doucement et normalement a impacté leur faim – les quantités qu’ils ont ingérées par la suite etc 

Ils ont conclu que les participants qui ont consommé la soupe doucement ont rapporté plus de sensation de satiété. 

Néanmoins, ils ont trouvé peu de différences dans les quantités ingérées pendant le goûter entre les deux groupes –

Donc, il y a eu très peu d’effets (en ce qui concerne l’ingestion d’aliments par la suite) s’ils avaient mangé doucement ou normalement.

Ils affirment également qu’à la fin, 3 heures après, les participants qui ont consommé la soupe doucement ont eu l’impression d’avoir consommé un repas plus grand en quantité. FIN 

C’est-à-dire que l’impression mentale (dans leur mémoire) qu’ils ont eu, est que, effectivement, ils avaient consommé plus de soupe qu’ils en ont réellement consommé 

– et cela parce qu’ils ont logiquement pris plus de temps pour manger.

Donc oui, dans cette étude nous avons vu qu’il y a eu, effectivement, une satiété plus importante pour ceux qui ont mangé plus doucement…

Mais finalement, cela n’a pas impacté les quantités de nourriture qui ont été consommées après ce repas : les deux groupes ont consommé pratiquement les mêmes quantités.

Dans cette autre étude, publiée en 2020 – un groupe de 24 personnes a été divisé en 3.

Un groupe allait manger normalement, l’autre allait manger avec mindfulness – qui est de manger en pleine conscience –

et le dernier allait manger doucement – et ils ont ensuite mesuré les quantités que chaque groupe a consommé 

et ils ont remarqué, dans ce test, qu’il n’y a pas eu de différence en ce qui concerne les quantités ingérées dans les 3 groupes – 

ceux qui ont mangé normalement, doucement ou en pleine conscience.

Ce qui est également intéressant dans cette étude, est que selon le rapport des participants, il n’y a pas de différence non plus en ce qui concerne la satiété.

Donc, dans cette étude, il n’y a pas eu de différence en ce qui concerne la vitesse du repas.

Et dans cette autre étude très intéressante et assez complexe,

Ils ont donné un repas de 600 calories à 21 personnes et les ont divisé en deux groupes.

Un groupe allait consommer ce repas à un rythme “normal” – qui était estimé à 6 minutes, 

et l’autre groupe allait consommer ce même repas mais pendant 24 minutes – 4x plus de temps que le premier,

et cela, comme vous vous doutez, pour savoir si cette grande différence de temps aller jouer à la fin de l’étude

Et la conclusion a été la suivante : le groupe qui a mangé doucement a rapporté avoir ressenti plus de satiété après le repas et a eu également une plus grande suppression de l’hormone ghréline.FIN

La ghréline est une hormone qui est sécrétée dans l’estomac et qui signale la faim. 

Donc, si vous avez mangé doucement et que vous avez supprimé plus de ghréline, cela veut dire que vous avez supprimé plus la faim – 

 Voilà, ils ont rapporté avoir s’être senti plus rassasiés par la suite.

Ils ont également affirmé que lors du goûter suite au repas, le groupe qui a mangé doucement a consommé 20% de nourriture de moins que le groupe qui avait mangé le premier en 6 minute 

Et dernièrement, le groupe qui a mangé normalement (en 6 minutes) a aussi rapporté qu’ils ont eu l’impression de ne pas avoir profité suffisamment de leur repas – que cela n’a pas été une bonne expérience (ce repas)

Donc, fondamentalement dans cette étude ils ont eu des personnes qui ont consommé un repas en 6 minutes – 

et d’autres qui ont consommé le même repas en 24 minutes (ce qui est beaucoup plus long que le premier)

Cela n’a pas été une expérience plaisante pour le groupe de 6 minutes – l’hormone ghréline a été plus supprimée dans le groupe de 24 minutes et ils ont même mangé moins par la suite.

Donc, dans ce cas – avec cette grande différence oui, il y a eu un avantage pour le groupe qui a mangé plus doucement, 

mais ici l’espace de temps a été extrêmement long – soit de 6 minutes ou 4x fois plus que ça

Et dans cette autre étude, un essai clinique randomisé, ils ont pris 35 personnes qui avaient leur poids normal et 35 qui étaient en surpoids et obèses.

Ils ont testé deux repas : dans le premier, les participants allaient manger normalement, comme ils le font au quotidien –

et dans le deuxième, ils allaient demander aux participants de manger soit normalement, soit doucement pour analyser les différences entre les deux stratégies.

A noter également que pendant ces repas, la consigne était la même dans la dernière étude que je vous ai montrée – ils pouvaient manger autant qu’ils le voulaient.

Et la conclusion a été la suivante :

manger doucement a diminué l’ingestion calorique des participants qui avaient leur poids normal. 

Cela n’a pas été le cas pour le groupe de personnes en surpoids et obèses.

Ils ont aussi affirmé que manger doucement a mené les participants des deux groupes à une sensation de faim plus faible par la suite.

Je trouve les informations intéressantes comme quoi les personnes qui ont leur poids normal ont effectivement ingéré un peu moins de calories quand elles ont mangé doucement, 

tandis que les personnes en surpoids et obèses, curieusement, ont même mangé un peu plus quand elles ont été instruites à manger doucement.

Et maintenant je vais vous dire quelle est ma conclusion (ce que je pense avoir du sens dans tout ça) – 

Est-ce que pour moi y a-t-il du sens à compter ses mastications ou manger plus doucement ?

Que pourrions-nous déterminer comme étant une bonne stratégie en ce qui concerne ce sujet ?

Eh bien, en voyant ce que nous avons de disponible dans la littérature scientifique, j’identifie que, dans mon opinion, le mieux serait d’avoir du bon sens, tout simplement.

Et cela veut dire, manger à un rythme normal – 

et cela pour que vous ne vous rajoutiez pas un stress supplémentaire pendant vos repas – de compter vos mastications ou faire attention pour manger en x minutes

Vous ne penseriez qu’à ça.. en vous prenant la tête avant, pendant et après les repas… FIN

Mais maintenant je pense que nous devrions aborder le fait que “manger normalement” (cet espace de temps) est trop court de nos jours.

Le normal de nos jours est un peu différent de ce qui serait vraiment normal… 

Et nous le savons très bien… si nous mangeons devant la télé, quand nous sommes distraits 

comme quand vous mangez au travail, le plus rapidement possible pour reprendre le travail après – quand nous sommes stressés..

et bien, nous mangeons plus rapidement sans vraiment nous rendre compte des quantités ingérées.

Donc, le normal de nos jours est tout sauf normal – tout est accéléré… 

Alors, prendre le temps de bien nous asseoir à table – sans distractions avec des écrans –

en prenant le temps de manger, de discuter en famille ou de profiter de votre propre compagnie.. 

vous allez avoir tendance à manger à une vitesse qui est Compatible avec votre corps.

Donc, dans ma vision de la chose, nous devrions nous préoccuper moins de manger plus doucement, nous devrions juste éviter de manger trop rapidement.

Ne vous laissez pas distraire quand vous mangez, ne mangez jamais devant la télé, en regardant une série.

Même si vous mangez sur le pouce, asseyez-vous correctement et profitez de votre repas.

Personnellement je trouve que cette idée de compter les mastications ou s’obliger de respecter à la lettre un temps x pour manger est une exagération même un peu ridicule.

Et cela parce qu’essayer de contrôler ces mécanismes automatiques du corps n’a pas de sens.

C’est comme si je décidais de compter mes inspirations et expirations, combien de fois je vais aux toilettes – tout cela se cale normalement – vouloir les quantifier ne fera que vous stresser davantage.

Et bien entendu que ne pas mastiquer et avaler des aliments entiers n’est logiquement pas une bonne chose…. là encore : du bon sens 

– il n’y a pas besoin d’être tout ou rien – il y a toujours quelque chose dans la moyenne qui peut vous convenir.

Mon conseil ici est évident : que vous essayez le plus possible d’être présent au moment des repas – ne vous distrayez pas !  

C’est une façon logique, pleine de bon sens et simple de s’alimenter et c’est ce que nous montre la science.

Et quand vous mangez en ayant une vitesse optimale… mais plus important que cela, quand vous vous nourrissez des bons aliments, vous voyez des choses incroyables dans le miroir.

Aujourd’hui qui nous raconte son cas de succès est Virginia

Bravo à toi Virginia ! Quel beau changement en seulement 7 semaines 🙂

Je suis très contente de tes résultats 🙂 

Il y a des personnes qui perdent plus, qui perdent moins parce qu’ils ont moins à perdre

chacun à son rythme – en un an, en quelques mois et même semaines vous pouvez changer votre forme physique,

si vous voulez mon aide et suivre un programme optimisé pour la perte de poids, pas-à-pas, divisé en 3 phases différentes, je vous invite à visiter codemaigrirdefinitivement.fr

Ce programme de perte de poids 100% basé sur le meilleur de la science a déjà été testé et approuvé par des dizaines de milliers de personnes au Brésil et est train de changer la donne en France aussi.

Et je suis sûre qu’il pourra vous aider aussi !

Si vous décidez d’y adhérer, venez nous rejoindre dans le groupe privé pour les participants ! Un groupe où vous trouverez des idées de repas, 

des recettes, des vidéos en live avec moi tous les mois et le mieux : des personnes incroyables qui sont en train de suivre la même aventure. FIN

Donc, j’espère que cette vidéo vous a été utile 🙂 N’hésitez pas à me laisser votre commentaire pour me dire si vous comptez vos mastications

ou pour partager quelle a été votre expérience en essayant de manger doucement.. si vous n’avez jamais essayé.. Ou juste pour me faire un coucou 🙂

Si vous avez apprécié cette vidéo, je vous invite à la partager sans modération ! Peut-être qu’ainsi, ces informations pourront également être utiles à d’autres personnes 🙂

Je termine cette vidéo en vous donnant rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle vidéo

Je vous souhaite une belle journée et un excellent week-end !

Je vous embrasse, au revoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.