Vous les connaissez ? Ces huiles dérangent vos hormones et vous donnent plus FAIM !


Voici la version Podcast :

Le type de graisse que vous mangez peut avoir un impact profond sur votre appétit, votre capacité à prendre et à perdre du poids. Les huiles végétales sont extrêmement problématiques et dans cette vidéo je vous montre une étude comparant l’acide oléique (huile d’olive par exemple), l’acide linoléique (huile de canola, soja, maïs et tournesol) et un repas contrôle plus riche en glucides.

Imaginez si le type de graisse que vous consommez peut augmenter votre faim, perturber votre insuline, favoriser un apport calorique plus important et une prise de poids ?

Pourtant, favoriser peut-être une plus grande inflammation dans le corps !

Partagez ces informations !

Je vous embrasse fort,

Renata

✅ Si vous voulez perdre du poids, venez découvrir mon programme de perte de poids optimisée, 100% basé sur la science, composé de 3 phases : https://codemaigrirdefinitivement.fr/

✅ Ou bien, la Méthode, visitez : https://www.maigrirdefinitivement.fr/methode-maigrir-definitivement-yt/

✅ La nouveauté : Guide de 50 recettes saines et délicieuses : https://www.maigrirdefinitivement.fr/guide-de-50-recettes-pour-maigrir-definitivement/

✅ Pour découvrir les menus, recettes et listes de courses du Défi 14 jours pour Maigrir Définitivement visitez (le Défi est gratuit pour les participants de la Méthode dans le groupe privé) : https://www.maigrirdefinitivement.fr/menus-et-recettes-defi-14-jours-pour-maigrir-definitivement-2/

👉 Suivez-moi sur les réseaux sociaux : @maigrirdefinitivement


Voici Transcription/ Références :

Bonjour à vous mes chères personnes saines 🙂 

Comment est-ce possible qu’en faisant deux diètes avec la même quantité de calories, la même quantité de protéines, de glucides et de graisses, dans l’une d’elle vous allez perdre du poids ou bien maintenir votre poids stable, et dans l’autre vous allez avoir plus faim et prendre du poids ? 

Comment cela est-il possible ? 

Cela peut être lié à plusieurs choses, y compris le type de graisses utilisées

Et c’est exactement ce dont je vais vous parler dans la vidéo d’aujourd’hui ! 

Avant de commencer, et si ce genre d’information vous plaît, mettez un pouce en l’air, pendant que je lance le générique 😉 

Bonjour à vous 142 mille personnes incroyables qui suivent cette chaîne, comment allez-vous ? J’espère que vous allez bien !

Si vous ne me connaissez pas encore, je suis Renata Barcelos, une grande enthousiaste de la science derrière la nutrition, je suis membre de la Nutrition Network et la responsable de deux programmes de perte de poids, la Méthode et le Code Maigrir Définitivement.

Mais plus important que cela, c’est que je suis ici toutes les semaines, sans faute pour partager avec vous, les vérités sur la perte de poids, la santé et un style de vie sain, le tout à 100% basé sur le meilleur de la science pour vous aider à devenir une meilleure version de vous-même.

Aujourd’hui, je veux vous montrer une matière grasse, qui est très commune et donc très employée, et qui favorise la faim et également la prise de poids 

Je le répète souvent ici, la qualité de ce que vous consommez est beaucoup plus importante que la quantité. 

Et ce que nous allons voir ensemble aujourd’hui est un exemple classique de cela. 

Vous pouvez manger 2000 calories en suivant une certaine diète, et 2000 calories en suivant une autre, et obtenir des résultats complètement différents en poids et en santé.

Même  si vous consommez la même quantité de macronutriments, protéines, glucides et lipides, le type et la qualité de chacun d’entre eux va faire toute la différence.

Cette question de gras dans notre alimentation est très bien documentée et assez importante – nous la comprenons très bien mais il y a encore beaucoup de choses à comprendre… mais concentrons-nous sur ce que nous savons déjà.

Nous savons bien que les graisses sont beaucoup plus que simplement de l’énergie – elles peuvent réellement moduler la façon dont le corps fonctionne..

Tandis qu’il y a des bons gras, il y a également des mauvais gras – qui ne sont pas si bien que ça.

Et nous allons nous concentrer sur ces mauvais matières grasses, qui vous font, de façon éprouvée, augmenter votre appétit et par conséquent, vous faisant manger plus automatiquement. 

Nous allons parler un peu de cela et à la fin je vous invite à en tirer des conclusions avec moi sur ce sujet, on y va ?

Donc considérez avec moi cet essai clinique randomisé qui a été publié en 2018 dans le journal Nutrients où ils ont testé la consommation de deux types communs de matière grasses chez des personnes obèses et en surpoids :

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30261617/

Ils ont donc pris ces participants pour analyser quel serait l’impact de ces deux matières grasses très communes chez les personnes obèses et en surpoids.

A signaler que ces deux gras sont présents dans tout les matières grasses végétales qui nous sont vendues comme en étant saines et bonnes pour la santé – et elles sont l’acide oléique qui est un gras mono insaturé et un bon exemple est l’huile d’olive et l’acide linoléique qui est un gras polyinsaturé, oméga 6 et les sources de ces gras sont les huiles de tournesol, de soja, de maïs, de colza etc – toute huile faite à partir de grains et des céréales.

Dans cette étude, les personnes ont eu 3 types d’alimentation – avec toujours un interval d’une semaine entre une alimentation et l’autre.

Il y a avait donc une alimentation contrôle, une alimentation plus riche en acide oléique et une plus riche en acide linoléique. 

Nous devons considérer que l’alimentation contrôle était plus riche en glucides que les deux autres.. ils ont donc diminué un peu la consommation de glucides pour augmenter un peu la concentration soit d’acide oléique ou linoléique dans les deux autres groupes, ok ?

Donc, ils voulaient voir si seulement le type de gras donnerait des résultats chez ces participants, sans changer la quantité de calories ingérées, seulement le type de gras.

Je vous invite à voir avec moi quel a donc été le comportement de l’insuline durant cette intervention…

Regardez avec moi ce graphique : nous voyons les 3 alimentations; la contrôle, celle plus riche en acide oléique et en dernier, celle de l’ acide linoléique :

Et ceci est curieux, vous vous rappelez que je vous ai dit que l’alimentation contrôle était plus riche en glucides ? Mais quelle est celle qui a augmenté le plus l’insuline des participants ?

Celle plus riche en acide linoléique, bien qu’elle soit plus faible en glucides… tandis que dans l’alimentation riche en acide oléique, nous voyons ce qui est espéré d’une alimentation plus faible en glucides qui est une diminution de l’insuline.

Et ceci est un point très important car abaisser la consommation de glucides mais en consommant plus d’acides linoléiques a finalement augmenté plus l’insuline qu’une alimentation plus riche en glucides. C’est intéressant n’est-ce pas ? De voir comment le type de gras influence la sécrétion de l’insuline.

La diète avec plus d’acide linoléique a été celle qui a le plus augmenté l’insuline.

Mais ce qui a été le plus surprenant dans cette étude est en ce qui concerne la ghréline…

La ghréline, comme je vous l’ai déjà expliqué dans d’autres vidéos, est une hormone digestive qui nous signale la faim. Donc, qui dit plus de ghréline, dit aussi plus faim.

Et comment ces 3 diètes différentes ont impacté la ghréline ? Je vous le montre tout de suite.

Nous voyons dans la première partie de ce graphique à gauche que la ligne noir est la ghréline, donc, plus la ligne monte, plus y avait de ghréline :

Nous voyons que la diète contrôle a abaissé la ghréline, celle riche en acide oléique a aussi abaissé la ghréline mais un peu moins tandis que l’alimentation riche en acide linoléique a augmenté la ghréline et cela a été le cas jusqu’à deux heures après le repas – tandis que les deux autres repas ont baissé (tout naturellement car c’était après un repas).

Dans le graphique de droite nous voyons aussi ce phénomène : 3 repas avec la même quantité de calories, soit plus riche en glucides ou en graisses et puis les types de graisses

Cette différence gigantesque et grotesque car avoir plus faim après avoir mangé c’est de la folie… eh bien, ça a été le cas du groupe qui consommait plus de gras poly insaturé, commes les huiles qui sont largement consommées au quotidien et celles que tout le monde – ou presque – affirment catégoriquement qu’elles sont les meilleures pour nous.

Manger est censé diminuer la faim et non pas l’augmenter. Cette étude nous montre que cela est possible – c’est très contre-intuitif, mais ça arrive si vous consommez plus d’acides linoléiques. 

Ces huiles dérangent le fonctionnement du corps dans plusieurs aspects et ici elles ont même augmenté la faim. Personnellement je trouve ça choquant.

Et l’étude affirme ce qui suit : Le repas riche en acide linoléique a augmenté les niveaux de ghréline (p < 0,05), une hormone qui favorise la prise alimentaire. Cela a été couplé à une augmentation aiguë significative des niveaux de résistine (je vous explirait ensuite ce que c’est la résistine), ce qui altère la signalisation de l’insuline. Prenant cet ensemble, cette étude indique que chez les personnes en surpoids/obèses, les repas riches en acide linoléique peuvent favoriser un apport énergétique excessif et modifier la gestion du glucose,

C’est intéressant, n’est-ce pas ? Le type de gras – les huiles végétales faites avec des grains et céréales qui nous sont vendues comme les meilleures de la planète pour nous – comme j’ai déjà dit dans de nombreuses autres vidéos sur cette chaîne des autres aspects négatifs de ces huiles – ici nous voyons quelque chose de plus : 

Ces huiles vous font manger plus sans que vous vous en rendiez compte… tout cela parce qu’elles dérangent les signalisations des hormones de la faim  et en augmentant l’insuline.

La résistine dont ils ont affirmé qu’elle a augmenté chez les participants est une hormone qui favorise l’insulino résistance et est inflammatoire.

Nous n’aurions jamais autant de gras poly insaturé naturellement d’un coup dans la nature et c’est cela, cette ingestion importante qui la rend pro inflammatoire et qui la fait déranger le fonctionnement du corps. 

Et toutes les huiles qu’ils nous font croire comme étant bonnes (tournesol, maïs, soja, colza, etc) sont toutes riches en acide linoléique.

Cet acide est trouvé naturellement dans la nature seulement en petites quantités, il y en a dans les fruits à coque, dans la viande ainsi que toute source de gras naturel – mais quand ce gras est transformé et consommé à chaque fois que nous faisons à manger, c’est tout simplement bien plus supérieur en quantité que ce que nous pourrions consommer via les vrais aliments – sans être transformé par des processus industriels.

C’est donc vraiment incroyable de trouver ce genre d’études avec de tels résultats… et voulez-vous connaître la conclusion de cette étude ? Je vous la montre tout de suite…

mais avant je voudrais vous inviter à vous inviter à vous abonner à cette chaîne maintenant, à vous inscrire à ma newsletter, à cliquer sur la petite cloche pour que vous soyez prévenu à chaque fois qu’une nouvelle vidéo est disponible ici

Je viens ici toutes les semaines pour vous aider, du mieux que je peux avec mes vidéos à avoir la meilleure forme physique que vous n’avez jamais eu.

Vous pouvez aussi télécharger le guide du débutant pour maigrir définitivement gratuitement, vous trouverez le lien juste en dessous,  et me suivre sur instagram

Ok, donc nous avons une très bonne quantité de preuves scientifiques dans la littérature qui montrent les nombreuses facettes de ces huiles – du danger que ces huiles représentent pour notre santé et cette étude vient pour corroborer cela en ce qui concerne les hormones que nous avons vues ensemble.

Plus nous consommons de matières grasses qui sont incompatibles avec l’ordre naturel des choses – et plus nous évitons les matières grasses qui sont compatibles non seulement avec l’évolution humaine mais avec la nature telle qu’elle est – plus nous aurons de problèmes.

Et c’est tout à fait ça que l’on fait et que l’on voit le plus n’est-ce pas ? Nous avons cette diabolisation de ces gras naturels qui ont toujours existé naturellement dans les aliments (les viandes, le beurre etc) – tout en acceptant et en consommant énormément de ces matières grasses transformées car ces dernières sont les plus conseillées.

A mon avis cela est dû à des intérêts financiers et politiques simplement – mais pas que… je pense qu’il y a également beaucoup d’incompétence dans l’interprétation d’études scientifiques.

Voir des faits sous une optique idéologique – croyant peut-être que le cholestérol est mauvais pour la santé sans faire la part des choses – et donc assumer que ces huiles sont les meilleures parce qu’elles abaissent le cholestérol, sans vraiment comprendre comment ces huiles abaissent le cholestérol, par exemple.

Abaisser son cholestérol en consommant ces huiles faites avec des grains et céréales n’est pas une bonne chose. Ces huiles sont pro inflammatoires et pro oxydatives.

Et nous voici aujourd’hui, après des décennies d’utilisation frénétique de ces huiles et les résultats ne sont pas bons, n’est-ce pas ? Nous n’avons jamais été aussi malades dans toute notre histoire justement avec les maladies que ces huiles devraient nous faire éviter.

S’ il y a une chose qui est la plus associée à des problèmes d’obésité, au diabète, à des maladies chroniques avec les humains, c’est bien la consommation d’huile végétale

(Regardez avec moi cet autre graphique qui nous montre l’évolution de la consommation d’huiles végétales aux États-Unis entre 1909 et 2005. 

On y voit une forte augmentation en peu de temps de la consommation d’huile végétale :

Et sur cet autre graphique, on observe la prévalence d’obésité aux États-Unis chez les adultes âgés de 20 à 74 ans entre 1960 et 2010 avec une prévision pour 2030.

Ces deux courbes sont très ressemblantes sur leurs évolutions. 

Et parmi les huiles végétales, celle dont la consommation a le plus augmenté est l’huile de soja. 

Regardez comment sa consommation a bondi comparé aux autres types d’huiles et aussi nous voyons que la consommation d’huile de colza a aussi fortement augmenté à partir des années 90 :

Et alors, quelle est la conclusion de tout cela ? 

Alors les amis, la conclusion est la suivante, et j’en parle depuis très longtemps, j’ai de nombreuses vidéos ici sur cette question des huiles végétales.

Ces huiles, selon moi, sont les plus grandes toxines que nous produisions actuellement, en tant qu’espèces.

La littérature scientifique nous montre clairement les problèmes liés à la consommation de ces huiles végétales. 

Et donc ce que je peux vous suggérer de faire, et ce n’est qu’une suggestion, et non pas une prescription médicale, d’ailleurs rien ici sur cette chaîne ne l’est, serait de supprimer les huiles végétales de votre vie et de les remplacer par les mêmes graisses que nos grands parents utilisaient, et même nos plus lointains ancêtres. 

Comme par exemple du beurre, du ghee, qui est du beurre clarifié, de la graisse de bœuf, du saindoux..  

Attention quand même avec le saindoux, car si le porc a été nourri comme ils l’étaient au temps de grands-parents, il est une bonne option. 

En revanche, si le porc a été nourri avec du soja et du maïs, il va avoir un profil lipidique identique à de l’huile de colza malheureusement, donc c’est bon à savoir. 

Donc les graisses naturelles sont, de toute évidence, les plus recommandées.

Et si votre objectif est de perdre du poids, comme vous avez pu le voir dans cette vidéo, éliminer ou réduire drastiquement votre consommation d’huiles végétales, est d’une importance suprême ! 

Et quand vous comprennez tout ça et que vous vous alimentez de façon cohérente avec votre physiologie, vous réussissez à perdre du poids de superbe façon, et aujourd’hui, c’est Andrea qui nous montre ses résultats merveilleux : 

Chacun perd du poids à son rythme, au rythme naturel de son corps.

Mais quand vous ajustez les macronutriments, la qualité de votre alimentation, qui est bien plus importante que la quantité, et aussi la question des matières grasses consommées de façon correcte, vous obtenez des résultats.

quand vous enlevez les obstacles du chemin, votre corps vous donne la récompense que vous méritez, qui est votre poids idéal, en éliminant naturellement les graisses stockées dans votre corps.

Alors si votre objectif est de perdre du poids, je vous invite à découvrir le Code Maigrir Définitivement, où vous allez rejoindre des centaines de personnes, qui ont le même objectif que vous et qui pourront vous aider obtenir vos meilleurs résultats.

J’ai créé ce programme, en trois grandes phases, étapes par étapes,d’une façon claire et efficace. 

Alors visitez www.codemaigrirdefinitivement.fr pour découvrir tout son contenu ! 

Et n’oubliez pas, je suis ici toutes les semaines pour vous apporter des informations pour atteindre la meilleure forme de votre vie et une meilleure santé. 

On se voit la semaine prochaine, 

Au revoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.