La tromperie des Protéines | Combien de protéines consommez-vous vraiment ?

Voici la version Podcast :

🎁 Téléchargez le Guide du Débutant GRATUITEMENT ici : https://guide-du-debutant-md.gr8.com/

📚 Programme de Perte de Poids Optimisé : https://codemaigrirdefinitivement.fr/

👩‍🍳 Guide 50 Recettes pour Maigrir Définitivement : https://www.maigrirdefinitivement.fr/…

Savez-vous à quel point les quantités de protéines que vous voyez affichées sur les tableaux nutritionnels et les étiquettes des aliments sont fiables ? 

Savez-vous comment l’industrie du soja calcule le nombre de protéines dans ce « merveilleux » grain ? 

Dans cette vidéo, je vais vous en dire plus à ce sujet et vous montrer comment tous ces calculs peuvent vous faire penser que vous mangez plus de protéines que vous n’en mangez réellement. Je parle aussi des protéines animales vs. origine végétale, azote, etc.

J’espère que cette vidéo vous sera utile 🤗 N’hésitez pas à la partager, à la liker et à commenter 🤗Une belle journée à vous !

Je vous embrasse, 

Renata


Voici la Vidéo :

✅ Si vous voulez perdre du poids, venez découvrir mon programme de perte de poids optimisée, 100% basé sur la science, composé de 3 phases : https://codemaigrirdefinitivement.fr/

✅ Ou bien, la Méthode, visitez : https://www.maigrirdefinitivement.fr/…

✅ La nouveauté : Guide de 50 recettes saines et délicieuses : https://www.maigrirdefinitivement.fr/…

✅ Pour découvrir les menus, recettes et listes de courses du Défi 14 jours pour Maigrir 

Définitivement visitez (le Défi est gratuit pour les participants de la Méthode dans le groupe privé) : https://www.maigrirdefinitivement.fr/…

👉 Suivez-moi sur les réseaux sociaux : @maigrirdefinitivement 

👉 Mon Blog : www.maigrirdefinitivement.fr

#conseilspourperdredupoids  #alimentationforte #maigrirdefinitivement

Transcription Complète :

Savez-vous quelle quantité de protéines vous consommez par jour ?

Beaucoup de personnes utilisent des tableaux nutritionnels (dans les applications, en ligne etc) pour calculer leur ingestion de protéines… pour savoir combien il y en a dans le soja ou dans la viande, par exemple. 

Mais est-ce que vous vous êtes déjà demandé comment ils calculent les quantités de protéines dans ces tableaux nutritionnels ?

Est-ce qu’il y a peut-être des imprécisions ou même des tromperies dans ces méthodes utilisées ?

J’imagine que vous serez très intéressé d’en apprendre davantage ici avec moi aujourd’hui !

Si ce genre de vidéo vous plaît, si vous appréciez mon travail, vous pouvez déjà me laisser votre like.. cela ne vous coûte rien et est si important pour moi 🙂

Je vais lancer le générique et commençons tout de suite

Bonjour à vous, comment ça va ?

J’espère que vous allez bien 🙂 

Si vous ne me connaissez pas encore, je suis Renata Barcelos, la fondatrice de maigrir définitivement.fr, membre de la Nutrition Network et la responsable de la Méthode et du Code Maigrir Définitivement en France.

Mais plus important que cela est que je suis ici toutes les semaines, sans faute, pour partager avec vous les informations scientifiques sur la nutrition, la perte de poids, la santé et un style de vie sain.

Le tout basé sur le meilleur de la science !

Et pourquoi ? Eh bien, j’ai eu une vie de guerre contre le poids, le surpoids et même l’obésité.

J’ai transformé ma vie et je crois fortement que le savoir est un grand pouvoir, le plus grand pouvoir que nous avons et que tout le monde a le droit de s’éduquer, d’en apprendre davantage et surtout de trouver les réponses dont ils ont besoin… ou ne serait-ce que plus d’informations pour se poser des questions encore plus complexes.

Aujourd’hui je suis ici pour vous montrer comment les quantités de protéines.. la densité de protéines des aliments sont calculées – 

les chiffres que nous voyons dans les tableaux d’information nutritionnelle des aliments que nous achetons.

Vous vous êtes déjà demandé comment ils arrivent à dire qu’il y a x grammes de protéine dans un aliment ?

Quelle méthode utilisent-ils ? Est-ce qu’elle est correcte ? Est-ce que je suis en train de bien compter ou je suis en train de me faire avoir ?

Je vais vous le dire !

Ok, donc, avant toute autre chose, venez avec moi voir ce que la FAO qui est L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture dit comment sont calculées les quantités de protéines dans un aliment. 

Ils affirment qu’il existe deux propositions qui sont acceptés comme en étant vraies :

La première est que la plupart de l’azote dans un aliment est associé à des amino acides. Et que la plupart des amino acides sont associés aux protéines.

Et donc, vous voyez que c’est un calcul sur l’azote… c’est ainsi qu’ils estiment la quantité de protéines d’un aliment car la protéine est liée à l’azote, donc, en connaissant la concentration d’azote, nous pouvons estimer la concentration de protéines d’un aliment.

Ils affirment qu’environ 16% du poids des protéines viennent de l’azote et que les aminoacides sont des protéines utiles.

Et alors ils arrivent à une valeur de conversion de 6.25 – de la concentration estimée de protéines dans un aliment en considérant la quantité d’azote

Mais comme ils affirment “utiliser le même facteur de conversion pour tous les aliments peut induire à l’erreur, en surestimant ou sous estimant les quantités réelles de protéines des aliments.” (fin page 2)

Ils disent que oui, l’azote est lié à des protéines mais également à des substances qui ne sont pas de la protéine – historiquement ça a été accepté que tout ce qui est lié à l’azote soit automatiquement des protéines mais la réalité est autre.

Et qu’assumer que tout l’azote est lié seulement à des protéines peut générer une marge d’erreur de 15 à 20% dans le résultat final de l’estimation.

Il y a une étude assez récente qui parle justement de cela, qui a testé combien il y a, en effet, d’amino acides dans certains aliments pour connaître la concentration de protéines – et ont comparé les résultats avec cette méthode de seulement compter l’azote

et voici ce qu’ils disent : généralement dans la majorité des méthodes analytiques les quantités de protéines des aliments sont surestimées 

et que ce manque de précision est associé à ces méthodes indirectes de mesure.

Par exemple la détermination de la concentration d’azote et sa conversion en protéines. Ou l’interférence d’autres substances chimiques.

Ils affirment que l’analyse des acides aminés est la seule méthode d’analyse des protéines où les substances interférentes n’affectent pas les résultats.

Et voici un des tableaux de l’étude… dans cette première partie nous voyons les aliments, et en premier nous avons le cabillaud, ensuite le saumon, les crevettes, la farine blanche, la farine complète et une algue

Et donc, dans cette deuxième partie nous voyons effectivement quelles sont les quantités d’acides aminés dans chaque aliment.

Nous voyons qu’ici, le premier, le cabillaud, 111,6 est la concentration d’acides aminés… la troisième partie est cette méthode bien utilisée (la valeur de conversion de 6,25 que je viens de vous expliquer), elle a estimé la quantité de protéines à plus de 185 qui est beaucoup plus élevé que la réalité qui est de 111.

Et la quatrième partie, est une autre méthode d’estimation (de valeur spécifique) qui a aussi surestimé la quantité réelle de protéines dans le cabillaud,

et vous pouvez voir qu’une surestimation a été faite dans tous les aliments de cette liste 

Toutes les valeurs ont été surestimées, toutes !

Donc, apparemment toutes ces méthode d’estimation sont loin d’être exactes car elles surestiment et de beaucoup, la réelle quantité de protéines contenues dans les aliments.

Eh bien, les plus grandes bases de données d’information nutritionnelles comme celle gigantesque de l’USDA, où vous trouvez toutes les informations sur les aliments… les quantités de protéine etc, 

ils utilisent une méthode qui date de 1941 pour estimer les quantités de protéines et ces informations sont utilisées fortement par l’industrie pour nous montrer les informations nutritionnelles de leur aliments.

Voici maintenant une étude française de 2008 qui critique fortement cette méthode.

Ils affirment : ces méthodes de conversion utilisées, y compris le facteur général de 6,25 sont utilisées depuis 75 ans.  

Ils disent que quand vous utilisez le facteur standard de 6,25 pour tous les aliments, vous assumez simplement que tout azote est lié aux protéines. Ce qui n’est pas vrai.

Ils affirment également qu’il existe des facteurs de conversion spécifiques pour chaque aliment. Et que cette méthodologie n’a pas de bases scientifiques.

Ils continuent en affirmant qu’il serait raisonnable de ne plus utiliser ces facteurs de conversion obsolètes. Ils sont encore utilisés seulement parce que les chercheurs ont peur d’ouvrir une boîte de pandore. (fin page 5)

Donc, même en sachant que ces mesures de facteurs comme le 6,25 – et même les mesures spécifiques pour chaque aliment  – même s’il sont encore utilisés depuis 85 ans déjà – les chercheurs ont tout simplement peur de se mêler dans un sacré paquet de problèmes à résoudre… ouvrir la fameuse boîte de pandore !

Voici ce que dit le USDA sur le soja, par exemple :

Pour le soja, un facteur de 5,71 est utilisé. Cependant, l’industrie du soja utilise un facteur de 6,25 pour calculer les quantités de protéines.

Et ceci est problématique… nous savons déjà que le soja a plein de problèmes comme la concentration d’anti nutriments jusqu’à 50% des protéines du soja ne seront pas absorbées, malgré le fait qu’elles soient disponibles, et cela, à cause de ses anti nutriments. 

Et en plus de cela, ils utilisent une valeur de conversion qui est la pire, celle de 6,25…  comme elle est utilisée pour le bénéfice de l’industrie en surestimant les quantités de protéines

Donc, les chiffres que vous trouvez affichés dans les tableaux d’information nutritionnelles ne reflètent pas la réalité de ce que contient réellement cet aliment 

Mais avant que je vous dise ma conclusion sur tout cela, laissez-moi vous inviter à vous abonner à cette chaîne maintenant si vous ne l’êtes pas encore

cliquez sur la petite cloche pour que vous soyez prévenu à chaque fois qu’une nouvelle vidéo est disponible ici – likez et commentez aussi, cela m’aide énormément 🙂

Je suis ici toutes les semaines, sans faute, pour partager avec vous, les informations qui pourront vous aider à devenir une meilleure version de vous-même

Si vous n’avez pas encore un exemplaire du guide du débutant pour maigrir définitivement, téléchargez-le ! Il est gratuit ! Je vous laisse le lien dans la description 🙂

Vous pouvez aussi me suivre sur Instagram @maigrirdefinitivement

Ok, les conclusions… eh bien, ce n’est pas la première fois que je parle de protéine sur cette chaîne, les consignes officielles *sous estiment les quantités nécessaires comme nous l’avons déjà vu dans cette vidéo-ci

Ce que je considère comme en étant une quantité optimale selon mes objectifs et selon ce que que j’ai trouvé de mieux dans la science, est une consommation journalière de 2g de protéine par kilo du poids idéal .

Je pense que cette valeur reflète en effet, l’état de l’art de la science et cela peut être très bénéfique pour la perte de poids mais également pour une routine d’exercices.

Donc, considérant déjà que les consignes données ne suggèrent pas une consommation suffisante de protéines et qu’en plus de cela, les méthodologies utilisées pour estimer la quantité de protéines dans les aliments est inexacte, comment pouvons-nous alors être sûr des quantités de protéines que nous ingérons ?

Encore plus si vous consommez souvent du soja par exemple, qui n’a été qu’un exemple seulement… nous voyons cette acceptation du fait que “les protéines végétales sont suffisantes, sont meilleures” – et beaucoup sont en train d’en consommer plus ou autant que les protéines d’origine animale,

et cela est problématique, dans un monde où tout le monde pense consommer énormément de protéine, nous sommes en faite, en train d’en consommer moins que ce que nous avons besoin

Les protéines végétales comme dans les légumineuses et les fruits à coque par exemple, eh bien, il y a encore plus d’azote qui est finalement compté comme en étant de la protéine mais qui n’est pas de la protéine.

Et une autre chose, qui n’est pas un souci dans les protéines d’origine animale, est la présence d’anti nutriments. Il n’y en a que dans les végétaux – qui prohibent ou empêchent l’absorption des acides aminés de l’aliment par le corps.

Donc, la quantité x de protéine affichée sur le paquet est surestimée et vous n’absorbez pas tous ces acides aminés à cause des anti nutriments.

Et cela est donc peut-être un énième signe que nous devrions peut-être nous concentrer plus sur notre physiologie, sur nos instincts en ce qui concerne les protéines… 

Si nous éprouvons le besoin de consommer plus de protéines, faisons-le… si nous éprouvons le besoin de l’abaisser, faisons-le aussi – la préférence pour une ou autre protéines aussi.

Nous devons simplement être attentifs à ces signes que la nature nous a programmé à avoir (que notre corps nous donne) plutôt que de nous fier aux chiffres dans les tableaux d’informations nutritionnelles, les affirmations des packagings (des bases de données de l’industrie) qui est effectivement une boîte de pandore

car plus vous vous penchez sur le sujet, plus vous trouverez des imprécisions, d’ incohérences et de failles qui y sont !

Mangeons plus de vrais aliments… le genre d’aliments qui n’a même pas besoin de tableaux nutritionnels !

Et quand vous respectez votre physiologie et vos ressentis, quand vous suivez une alimentation plus forte, vous pouvez changer votre corps rapidement si vous l’aidez de façon correcte, comme nous le montre Françoise :

Pour moi ce sont 14kg qui se sont envolés et avec une dizaine de centimètres qui étaient mal placés. mon mari voyant mes résultats, s’y est mis aussi et a perdu 10kg

Un grand bravo à vous deux Françoise ! Je suis vraiment contente de vous savoir aussi bien ensemble ! Rien de tel qu’un changement en famille, je vous félicite !

J’ai déjà plus de 200 vidéos sur cette chaîne où vous pouvez trouver beaucoup d’astuces et informations que vous pouvez appliquer dans la pratique dès aujourd’hui et voir par vous-mêmes les résultats incroyables d’une alimentation forte  

Si votre objectif est la perte de poids et que avez éprouvez le besoin d’être plus encadré, et suivre un programme de perte de poids optimisée, divisé en 3 phases, où vous êtes guidé pas-à-pas, je vous invite à venir découvrir le Code Maigrir Définitivement.

Venez le découvrir et peut-être que vous m’enverrez aussi votre cas de succès !

Perdre du poids, sans s’affamer et sans compter les calories : c’est tout à fait possible quand nous nous appuyons sur la science.

Si vous pensez que cette approche peut vous convenir, alors je vous invite à nous rejoindre dans le groupe privé pour les participants, un endroit rempli de personnes bienveillantes où vous trouverez de la motivation, les conseils de ceux qui ont déjà réussi, de la motivation, des idées de repas et des vidéos en live avec moi tous les mois.

Je m’arrête ici aujourd’hui; ça a été, comme à chaque fois, un plaisir d’être là !

Laissez-moi votre like, partagez la vidéo, et laissez-moi un commentaire pour me dire ce que vous pensez… est-ce que vous croyez que vous consommez assez de protéines ? est-ce que vous aussi vous vous posiez la question de comment ils estiment la quantité de protéines d’un aliment ?

Ou même un commentaire juste pour me faire un coucou 🙂 C’est un plaisir de vous lire et d’interagir avec vous dans les commentaires 🙂

Je vous souhaite une belle journée, nous nous verrons la semaine prochaine !

Je vous embrasse, au revoir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.