[STEATOSE HEPATIQUE] – Réduction du foie gras avec 1 seul changement SIMPLE – ETUDE

Voici la version Podcast :

Une littérature scientifique croissante montre à quel point il peut être simple et rapide d’inverser les niveaux de graisse dans le foie (stéatose hépatique non alcoolique). Dans cette vidéo, je vous montre une étude de haute qualité qui n’a modifié que le type de gras utilisé pour la cuisson chez un groupe de personnes et a constaté une réduction et même une inversion de la graisse du foie.

Le seul changement a été de supprimer l’huile de soja et de la remplacer par de l’huile d’olive, par exemple. Je vous le dis plus en détail dans la vidéo.

Imaginez qu’en changeant simplement la graisse avec laquelle vous cuisinez, vous pouvez restaurer la santé de votre foie…

Les vieilles recommandations de « manger moins de viande, manger moins de sel, etc. » sont-elles vraiment les plus efficaces pour éliminer la stéatose hépatique ?

Partagez cette vidéo, elle peut être incroyablement importante pour ceux qui en ont besoin 🙂

Je vous embrasse,
Renata !

Voici la Transcription complète/Références :

Depuis quelques temps, la stéatose hépatique, le foie gras, est de plus en plus commun et selon les chiffres officiels 1 français sur 5 a de la stéatose hépatique.

Cela fait 18,2% de la population… et environ 220 000 personnes auraient la stéatose hépatique !

Question traitement il y a les effets indésirables, les faibles améliorations et peu d’espoir 

Mais et s’il y avait une chose simple et naturelle, éprouvée par la science qui pourrait vous aider à éliminer cette graisse dans le foie de façon assez rapide ? C’est justement ce que je vais vous montrer ici aujourd’hui !

Si vous appréciez ce genre d’information, je vous invite déjà à me laisser un pouce en l’air car ça me motive énormément et commençons tout de suite !

Bonjour à vous 135 mille personnes incroyables qui suivent cette chaîne…..

Et le sujet d’aujourd’hui est sérieux… cette augmentation des cas de stéatose hépatique non alcoolique… je vous apporte une étude qui a montré qu’un seul changement dans votre diète, dans votre alimentation peut causer une grande amélioration en termes de stéatose hépatique, de foie gras.

Eh bien, le sens commun sur ce sujet vous le connaissez certainement et malheureusement, c’est le sens commun donc c’est bien accepté.

De nombreux professionnels de santé vont conseiller des changements dans l’alimentation de sorte à faire déjà perdre un peu de poids aux patients en leur demandant d’éviter les viandes, le gras d’origine animale, prendre certains médicaments… suppléments etc

Perdre du poids aide effectivement à améliorer la situation mais la cause du problème n’est pas qu’une question de surpoids – et beaucoup se disent alors qu’il faut s’y faire

que le foie gras est quelque chose de chronique, qu’il n’y a pas de guérison possible. 

Mais en voyant tout ce que nous avons de disponible dans la science, nous voyons que les conseils qui nous sont passés vont à l’opposé de ce que nous devons vraiment faire – et que la solution donc est beaucoup plus simple que ce que la plupart des gens pensent !

Et donc, si vous pensez que ce genre d’information peut aider des personnes autour de vous, partagez cette vidéo avec eux !

D’ailleurs, j’ai deux vidéos où je parle du foie.. un sur la stéatose hépatique et l’autre sur la meilleure détox pour votre foie… je me suis aperçue que c’est un sujet qui génère beaucoup d’intérêt… car après tout, comme je vous le disais, les chiffres ne cessent d’augmenter et presque 20% de la population souffre de ce problème

Voici donc mon humble contribution pour que vous puissiez améliorer cette situation avec cette vidéo.

Ok, nous entendons que la viande et les gras d’origine animale, le sucre, le fructose et les glucides sont les vrais coupables car la stéatose hépatique est fortement lié à la résistance à l’insuline

Ce que nous n’entendons pas parler ouvertement en français (malheureusement) est cette théorie qui a été corroborée dans de nombreux aspects lors de l’étude que je vais vous montrer ici…

Fondamentalement, il existe un acide gras qui s’appelle acide linoléique.

Tout ce qui est gras est composé d’acides gras et il y a pas mal de gras différents

Le linolénique est présent en grande quantité seulement dans les huiles végétales faites avec des grains et céréales (l’huile de colza, de soja, de maïs, de tournesol)

Cet acide gras est contenu seulement dans les graines des plantes… justement la partie que la plante ne veut pas que nous consommions.  

Ces aliments, ces graines – quand nous les consommions, étaient toujours en petites quantités tandis que de nos jours, depuis peu de décennies, avec l’apparition de ces huiles végétales faites avec des grains et céréales, notre consommation de cet acide gras linoléique qui était infime est devenue extrêmement importante.

Nous avons de disponible dans la littérature scientifique de grandes études qui montrent les effets nocifs de cet acide gras (ainsi que ses métabolites) quand le corps le métabolise – ce qui cause du stress oxydatif de nombreuses façons 

Regardons donc cette étude qui m’a complètement bluffée quand je l’ai lue et qui sera une grande aide pour ceux qui souhaitent perdre du poids et améliorer leur santé hépatique.

Ok, c’est donc un essai clinique randomisé (un haut niveau de preuve scientifique) qui a été conduit en Inde et publié en 2014

Il y a avait 93 participants qui avaient entre 20 et 50 ans et qui, bien entendu, avaient de la stéatose hépatique.

Ces participants ont été divisés en 3 groupes différents et l’intervention a duré 6 mois.

Dans cette étude, les participants ont été attribués de façon randomisée dans 3 groupes.

Donc, le premier groupe allait utiliser de l’huile d’olive pour cuisiner, le deuxième allait utiliser l’huile de colza et le troisième était le groupe contrôle qui ne changeait rien… et dans ce cas, utilisait de l’huile de soja ou de carthame qui sont les plus communément utilisés en Inde (à savoir que ces deux huiles ont une concentration presque identique d’acides gras linoléiques)

Et l’ingestion de ces gras était fixée à environ 20g par jour pour tout le monde

L’intervention ici a été seulement le fait de changer une seule variable et dans ce cas, le type de gras qu’ils utilisaient pour cuisiner – ok ,? Gardez cela bien clair à l’esprit !

Une autre chose importante à remarquer dans cette étude est que tous les participants avaient une alimentation riche et richissime en glucides car ils représentaient entre 50 à 70% de leur alimentation.

Et même avec autant de glucides, il y a eu des résultats incroyables dans la stéatose hépatique comme nous allons le voir ensemble.  

Donc, cet acide gras problématique, l’acide linoléique, est environ 10% du gras de l’huile d’olive, pour l’huile de colza c’est 19% tandis que dans celle de soja ça monte à 50% et carthame de 70%

Donc un groupe utilisait seulement l’huile d’olive, l’autre l’huile de colza et le dernier, les huiles de soja et de carthame pendant 6 mois et voici les résultats :

Ne vous inquiétez pas, je vais tout vous expliquer, ne paniquez pas ! Ce n’est pas aussi méchant que ça en à l’air ! 

Ici nous voyons la partie avant l’intervention et après l’intervention

puis vous voyez le groupe de l’huile d’olive, celui de l’huile de colza et celui de l’huile de soja ou carthame 

Avant l’intervention, dans le groupe de l’huile d’olive nous voyons qu’il y avait 22 personnes qui avaient le stade 1 de stéatose hépatique, 6 avec le stade II et 2 en stade 3. 

dans le groupe de l’huile de colza, avant l’intervention, il y avait 20 personnes en stade 1, 11 personnes en stade 2 et 2 en stade 3

Et dans le troisième, l’huile de soja, avant le début de l’intervention, il y avait 17 personnes au stade 1, 9 au stade 2 et enfin 4 au stade 3

et aucun des 3 groupes n’avait de participants avec un niveau normal… toute les personnes qui ont participé à cette étude avait ne serait-ce qu’un niveau de stéatose hépatique

Et dans cette deuxième partie, nous voyons les résultats après l’intervention – donc, 6 mois après avoir commencé à utiliser l’huile d’olive ou l’huile de colza – ou bien, le groupe contrôle qui ne changeait pas du tout

Donc, regardons cette première partie ici après l’intervention du groupe de l’huile d’olive… avant il y a avait 20 personnes dans au stade 1, et après l’intervention ce chiffre est descendu à 7 seulement 

du stade 2 ils sont passés de 6 à 3. Au stade 3 ou il y avait 2 personnes, après l’intervention, aucune !

Dans le groupe de l’huile d’olive 20 personnes ont pu avoir un fonctionnement hépatique normal après l’intervention.

Dans le groupe de l’huile de colza nous avons aussi une amélioration… à la place de 20 personnes, seulement 9. Ils sont aussi passés de 11 à 1 pour le stade 2 et de 2 à zéro pour le stade 3 et ont eu également 20 participants qui ont retrouvé une fonctione hépatique normale. 

Par contre, dans le groupe contrôle, où ils n’ont rien changé, ils sont passé de 17 avant l’intervention à 19… et en stade 2 ils sont passés de 9 à 8

et seulement 3 participants ont pu normaliser leur situation contre 20 dans le groupe de l’huile d’olive et 20 dans le groupe de l’huile de colza

Et ce résultat est tout simplement gigantesque ! La seule différence entre les groupes a été la matière grasse utilisée pour cuisiner et consommer tout court 

Rappelon-nous maintenant de la concentration d’acide linoléique dans ces huiles et les résultats simplement incroyables qu’ils ont pu atteindre en consommant justement les huiles le moins riches en acide linoléique

L’huile d’olive 10%, l’huile de colza 19% et l’huile de soja 50%… ils contiennent tous la même quantité de calories… ce qui change est la concentration en acide linoléique – et ce qui a donné le plus de résultats a été justement les huiles plus faibles en acides linoléiques : l’huile d’olive, puis l’huile de colza, et celui qui n’a presque pas donné de résultats a été l’huile de soja.

Mais ce n’est pas tout que cette étude nous montre… si ce genre de choses vous laisse bouche bée, je vous comprends

je sais que c’est difficile d’entendre ce genre de choses… j’ai été autant que vous bombardée par les informations et directives qui affirment catégoriquement que les huiles végétales faites avec des grains et céréales sont bonnes pour la santé,

et j’ose affirmer que j’étais aussi méfiante et incrédule que vous quand je me suis mise à étudier la nutrition et à trouver ce genre d’études qui peuvent établir une causalité, qui sont des interventions cliniques et non pas des simples observations.

Si vous avez une ouverture d’esprit et que vous voulez apprendre plus sur la science derrière la nutritions et que vous n’êtes pas encore abonné à cette chaîne, je vous invite à le faire tout de suite et à cliquer sur la petite cloche pour que vous soyez prévenu à chaque fois qu’une nouvelle vidéo est disponible ici

des vidéos sur la nutrition, avec ce genre d’études, je vous assure que n’en trouverez nulle part ailleurs. 

Je suis ici toutes les semaines, depuis 4 ans, pour partager avec vous ces informations scientifiques derrière la nutrition pour que vous puissiez devenir une meilleure version de vous-même, en ayant la meilleure forme physique que vous n’avez jamais eu. 

Partagez cette vidéo, commentez, laissez-moi un pouce en l’air… cela m’aide énormément à faire passer ce message à plus de gens.

Vous pouvez également télécharger le guide du débutant pour maigrir définitivement, il est gratuit et je suis sûre que vous allez l’adorer 🙂

Et vous pouvez aussi me suivre sur instagram 

Voici donc les autres faits que cette étude nous montre – et ne vous inquiétez pas, je vais tout vous expliquer…

et donc, dans ce premier rectangle rouge, c’est le poids des participants. Donc, dans la première colonne est indiqué le poids des participants du groupe de l’huile d’olive et nous voyons que le premier, le 77.8 est avant l’intervention et qu’ils sont passés à 72.2

et cela veut dire que le groupe qui a consommé l’huile d’olive a perdu une quantité considérable de poids.

Dans la deuxième colonne nous voyons le groupe de l’huile de colza qui a aussi perdu du poids mais moins que le groupe de l’huile d’olive.

Et la troisième colonne est le groupe de l’huile de soja qui a perdu 1kg et quelque, insignifiant à côté des deux autres.

et dans le dernier rectangle rouge nous voyons l’insuline à jeun dans la première ligne et le homa IR – qui est la façon de laquelle nous pouvons mesurer la sensibilité à l’insuline, plus votre homa IR est élevé, plus vous avez de chances de développer de la résistance à l’insuline et du diabète.

Mesurer la sensibilité à l’insuline est un marqueur métabolique très important.

Et vous pouvez voir que dans la colonne du groupe de l’huile d’olive, tous les chiffres ont diminué… l’insuline à jeun est passée de 8.1 avant l’intervention à 3 après celle-ci

et le homa IR qui était à 2.2 (qui est déjà considéré comme résistance à l’insuline) à 0.7 et cela veut dire que la résistance à l’insuline a été complètement inversée 

Dans la deuxième colonne, celle de l’huile de colza, l’insuline à jeun est passé de 9,9 avant l’intervention à 4,9 après l’intervention, un bon changement

Puis, le homa IR est passé de 2.4 à 1,1… aussi une diminution mais pas aussi importante que l’huile d’olive 

Et pour le groupe de l’huile de soja, pas de surprise… des changements insignifiants, de 12,1 avant l’intervention à 11 après l’intervention.

Et le homa IR de 2.4 à 2.2.

Je vous invite encore une fois à remarquer que ces résultats sont édifiants et gigantesques seulement avec un changement : le choix de la matière grasse.

Les personnes qui ont utilisé que l’huile d’olive ont perdu plus de poids et ont eu également une grande amélioration métabolique en termes de résistance à l’insuline – ils ont pu augmenter leur sensibilité à l’insuline et cela est sensationnel !

Tandis que l’huile de soja, seulement la plus utilisée dans le monde, n’a rien amélioré du tout ! 

Et voici la conclusion de l’étude : 

Conclusions : Les résultats de cette étude suggèrent l’utilisation de l’huile d’olive et de l’huile de colza pour cuisiner a résulté des diminutions significatives de la sévérité de la stéatose hépatique chez les personnes qui souffrent de la stéatose hépatique non alcoolique. Il y a eu des améliorations dans la concentration en gras dans le foie suivie par une amélioration de la résistance à l’insuline et la dyslipidémie (qui est aussi un marqueur de la qualité des acides gras dans le sang).

Eh bien, il apparaît que les améliorations ont été proportionnelles à la quantité d’acide gras linoléique qui est cet acide gras nocif… et en abaissant sa consommation, ces participants ont pu inverser leur condition hépatique, en éliminant la stéatose chez la majorité des participants – des changements époustouflants en seulement 6 mois.

Mais donc que pouvons-nous tirer de ces conclusions ?

“Ah, je vais donc commencer à ajouter de l’huile d’olive dans mon alimentation”

Eh bien, ce n’est ainsi que nous devons voir ces résultats. Cela serait une solution simpliste qui ne donnerait pas beaucoup de résultats.

Au lieu de vouloir simplement ajouter de l’huile d’olive à notre alimentation, nous devrions vouloir avant tout, éliminer ce qui cause le problème. Dans cette étude, ce qui a donné des bons résultats a été d’enlever l’huile de soja de l’alimentation de participants en la substituant par une huile qui n’a pas les mêmes quantités exorbitantes d’acide linoléique

Ils sont passé de 50% d’acide linoléique à 10%, cela fait une diminution de 5 fois la quantité ingérée.. donc, quand vous enlevez ce qui cause le problème (qui est probablement l’acide linoléique), votre corps arrive à se rétablir et assez rapidement.

Et ce genre de conseil, ce genre de résultats, malheureusement nous n’en voyons pas partout… malheureusement les professionnels de santé (les médecins, les diététiciens, nutritionnistes) ne sont pas à jour selon cette grande littérature publiée sur les maléfices de l’acide linoléique.

Je parle de cela depuis des années sur cette chaîne, le mieux à faire sera toujours d’éviter la consommation de ces huiles végétales faites avec des grains et des céréales.

Nous devrions nous concentrer sur revenir en arrière et faire comme faisaient nos grands parents… d’utiliser des bonnes matières grasses, celles qui ont toujours été utilisées par nous depuis toute notre évolution

L’huile d’olive, l’huile de coco, le ghee, le gras de canard, le saindoux et ce genre de changement peut être positif dans l’inversion de la stéatose hépatique, peut diminuer le gras dans le foie.   

Et si ces conseils vous aident à améliorer votre situation, n’hésitez pas à me laisser votre commentaire, je suis sûre qu’il pourra être utile pour d’autres personnes aussi.

Quand vous faites ce qui est cohérent physiologiquement et évolutivement, quand vous adoptez une alimentation forte qui est la science appliquée dans la pratique et l’alimentation la plus adaptée à nous comme espèce (et c’est justement pour cela que j’en parle autant), vous voyez des changements incroyables et j’en reçois tous les jours et cela me rempli de bonheur.

Comme Zawa nous dit aujourd’hui : Bonsoir Renata. Merci pour le travail que tu fais pour nous particulièrement pour moi. J’ai commencé à te suivre en vidéo au mois de septembre et je suis à -13kg, j’ ai  encore 9kg à perdre. Merci infiniment

Merci à toi Zawa et un grand bravo pour ce grand changement ! J’ai hâte de voir ton évolution !

Car oui, quand vous mangez comme vous êtes supposés manger, vous rendez votre corps capable de fonctionner comme il le faut, de se rétablir… et tout cela sans jamais s’affamer, sans compter les calories, de façon agréable !

Si votre objectif principal est la perte de poids, venez découvrir le Code maigrir Définitivement et regardez la présentation… ce programme de perte de poids est divisé en 3 phases différentes, où vous êtes guidées pas-à-pas, en sachant quoi faire, quoi manger, des recettes et le mieux ?

Pouvoir être épaulé dans le groupe privé pour les participants ! 

Ou bien vous pouvez profiter de tout ce contenu gratuit que je partage ici toutes les semaines !

Ok, donc je m’arrête ici aujourd’hui… cette vidéo a été longue mais je suis heureuse de l’avoir faite… c’est sujet est très important ! Passez-le de l’avant !

Je vous souhaite une belle journée et un super week-end ! à la semaine prochaine, je vous embrasse, au revoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.