Avoir un taux de cholestérol haut est BON pour la santé ! Les vérités derrière les mythes…

Temps de lecture : 11 minutes

 

“Le danger que l’on pressent, mais que l’on ne voit pas, est celui qui trouble le plus”.

    – Jules César

cholestérol

“Quoi Rodrigo ??? Maintenant tu vas me dire que le cholestérol est BON pour la santé ? », vous vous levez en criant et en renversant votre thé de camomille sur le clavier !

Et je vous réponds : oui, je vous le dis, le cholestérol est BON pour la santé et vous êtes bombardés de fausses informations à ce sujet depuis des décennies.

Si votre fierté ou votre ego est plus grand que votre capacité à vous détendre et à lire ces faits, ok, bonne chance dans la vie, parce que vous en aurez besoin ! Maintenant, si vous avez un esprit ouvert et réceptif à de nouvelles informations qui peuvent vous sauver la vie, lisez la suite. Comme pour chaque chose, c’est toujours à vous que revient finalement la décision 🙂

Dans cet article, plus encore que dans d’autres écrits, je veux utiliser de nombreuses références scientifiques, et qu’elles soient suffisamment explicites concernant les points qui vont être abordés.

Ce que je veux que vous gardiez à l’esprit c’est que le cholestérol est naturel et nécessaire pour le corps humain, et que cette mode folle du “Cholestérol Bas » qui est suggérée par environ 99% des personnes (industries, télévision, journaux, magazines et même la plupart des professionnels de la santé), est NUISIBLE.

De plus, gardez à l’esprit qu’un régime alimentaire riche en graisses naturelles, même accompagné d’un taux de cholestérol élevé, s’avèrera plus approprié pour votre corps, et c’est lui qui vous protègera le plus contre les problèmes de santé, principalement ceux liés au cerveau et au cœur.

Évidemment, ce n’est pas moi qui le dit, mais la meilleure et la plus moderne des sciences du monde. Alors, voici les faits.

Dites-moi la vérité !!!!

« Les études, l’une après l’autre, montrent que le cholestérol élevé réduit le risque de maladies du cerveau et prolonge la vie.” – Dr David Perlmutter, un des neurologues les plus respectés d’Amérique (2).

Des études contrôlées et sérieuses relevant de divers domaines de la santé humaine, et qui se sont concentrées sur le cholestérol, ont été menées récemment et leurs conclusions sont apparues pour le moins surprenantes.

Cela fait suite à une étude récente publiée dans l’ American Journal de la médecine psychosomatique, qui a mesuré les performances cognitives des participants, et qui a dit : « Les participants ayant des niveaux de cholestérol total ”souhaitable” (moins de 200) présentaient des performance moindres que ceux ayant un taux de cholestérol total de moyen à élevé (200 à 239) de même que ceux ayant un haut taux de cholestérol total (plus de 240) »(1). 

La conclusion était que « de faibles taux de cholestérol sont associés à de mauvaises performances sur les mesures cognitives (liées à la raison), l’attention / concentration, la maîtrise de mots, etc.» (1). En d’autres termes, les personnes ayant des niveaux de cholestérol élevés, avaient de meilleures performances cognitives que celles ayant des niveaux plus bas de cholestérol. Comme le dit le Dr Perlmutter : “Evidemment, il existe un facteur protecteur dans la relation entre cholestérol et le cerveau ».

Malheureusement, presque tous les médecins éminemment (sauf, bien sûr, d’ heureuses exceptions) suggèrent des remèdes pour abaisser les niveaux de cholestérol dans le sang. Nous allons examiner ce que nous enseigne la science actuelle sur ce sujet :

« De nouvelles études montrent que les statines (médicaments utilisés pour abaisser le cholestérol) peuvent diminuer la fonction du cerveau et augmenter le risque de maladie cardiaque. La raison est simple, le cerveau a besoin de cholestérol pour être en bonne santé. »- Dr Perlmutter (2)

Et à propos du LDL (mauvais cholestérol) ? 

Ceci est une partie intéressante. Voyez plutôt :

« Le LDL n’est ni un bon ni un mauvais cholestérol. Le LDL est une lipoprotéine de basse densité et il n’y a absolument rien de mal à cela . Le rôle principal du LDL dans le cerveau est de capturer le cholestérol et de le transporter vers les neurones, où il effectue des fonctions éminemment importantes.” Le Dr Perlmutter (2).

Donc, avoir des faibles niveaux de cholestérol serait mauvais pour le cerveau ?

« Maintenant, nous pouvons prouver à l’appui des ouvrages scientifiques que lorsque les niveaux de cholestérol sont bas, le cerveau ne fonctionne tout simplement pas bien ; Les individus qui ont un faible taux de cholestérol ont des risques beaucoup plus élevés de développer une démence ou des problèmes neurologiques. Nous devons changer notre attitude sur le cholestérol et le LDL, ce sont nos amis, pas des ennemis ». Dr Perlmutter (2)

Intéressant …

Alors maintenant, vous pouvez dire, « Oh, mais ce n’est pas le taux de cholestérol qui “bouche ” les artères? « . Bonne question, j’ai aussi grandi en entendant ces bêtises.

Laissez la science elle-même répondre que : “La maladie coronarienne est plus en rapport avec le LDL oxydé. Et comment le LDL devient donc si détérioré, qu’il ne peut plus livrer de cholestérol au cerveau ? La façon la plus courante provient des changements physiques lié au glucose. Les molécules de sucre se connectent au LDL et changent sa structure moléculaire, ce qui le rend moins utile et augmente la production de radicaux libres” (2). 

En d’autres termes, ce n’est pas le LDL qui « bouche » les artères et cause des problèmes cardiaques, c’est le sucre, c’est à dire, le glucose dans le sang (on se souvient que tous les glucides, quand ils sont digérés, deviennent de la glycémie dans le sang). Le sucre dans le sang est coupable d’interférer dans le fonctionnement normal du LDL et de l’endommager jusqu’à le rendre inutile et nuisible.

« Le problème se produit quand un régime riche en glucides incite l’oxydation des LDL et une augmentation du risque accru d’athérosclérose (crises cardiaques, etc.). » (2)

Pendant des décennies le LDL a été victime d’un préjugé ; tous ont voulu essayer de l’abaisser à tout prix, en enlevant de notre alimentation des aliments riches en graisses et en cholestérol, en suivant les recommandations qui nous ont été données. Maintenant, nous savons que cela n’a aucun sens et est mauvais pour notre propre santé. Voyez :

« Manger des aliments avec un cholestérol élevé n’a aucun impact sur les niveaux de cholesterol du sang et la corrélation supposée entre le taux de cholestérol élevé et un risque élevé de maladies cardiaques est une erreur absolue ». Dr Perlmutter (2)

La Rupture Définitive Du Mythe Au Nom De Notre Santé !

Les bienfaits d’une alimentation naturelle, riche en graisses et en cholestérol, comme cela fût la norme pendant pratiquement toute l’histoire de l’homme, sont nombreux et variés : une étude récente publiée dans le American Journal of Geriatric Psychiatry conclut : “L’hypercholestérolémie (taux de cholestérol élevé) est associée à une meilleure performance de la mémoire « . (3)

Les avantages s’étendent également à d’autres domaines tels que :

“Le syndrome de Parkinson est étroitement lié aux faibles taux de cholestérol. » (2) 

Des études récentes en 2008 publiées dans le Journal of Movement Disorders montrent que les personnes à faible LDL (faussement acclamé comme “mauvais” cholestérol) avaient un risque accru de 350% de développer la maladie de Parkinson. (4)

Pendant des décennies, ce que nous avons fait revenait vraiment à « essayer de trouver des poils sur un serpent » :

« Diverses révisions de grandes études ont échoué, à plusieurs reprises, pour trouver une corrélation entre les niveaux de cholestérol et les maladies cardiaques. » (6)

« Au cours des 30 dernières années, aucune étude publiée n’a réussi à prouver sans erreurs qu’en abaissant les niveaux de cholestérol grâce à un régime alimentaire faible en gras et en cholestérol, on pouvait prévenir ou réduire les crises cardiaques ou la mortalité. » (2)

Le Dr George Mann, l’un des chercheurs qui a fait partie de la célèbre Framingham Heart Study, s’est adressé au public et a dit :

« L’hypothèse qui suggère qu’une consommation élevée de graisses ou de cholestérol cause des maladies cardiaques, a été montrée comme erronée à plusieurs reprises, et pourtant, pour des raisons complexes d’orgueil, de bénéfices et de préjugés, l’hypothèse continue à être exploitée par les scientifiques, les entreprises de collecte de fonds, l’industrie alimentaire et même des organismes gouvernementaux. La population est trompée par le plus grand MYTHE du siècle dans le domaine de la santé “. (5)

Conclusion…

Les preuves sont accablantes, trop claires et évidentes pour les ignorer. La preuve que ce que nous avons fait au cours des dernières décennies est faux, on la trouve dans les chiffres, dans les statistiques des maladies et d’obésité croissante. Jamais dans l’histoire de l’humanité l’être humain n’a été si obèse et si malade.

Il est évident et clair que ce ne sont pas les graisses naturelles et le cholestérol qui causent des problèmes cardiaques, neurologiques, etc., mais plutôt leur absence, de même que des glucides en excès !

Pour 99,9% de l’histoire de l’homme, le régime alimentaire a été constitué d’environ 60 à 70% de matières grasses, 20% de protéines, 10-20% de glucides.

Et maintenant pour 0,01% de l’histoire, le résultat d’une mauvaise interprétation des études et des influences gouvernementales, il est recommandé à la population d’inverser cela, en mangeant 60-70% de glucides, 20% de graisse et 20% de protéines. Hmmm… pourquoi alors constatons-nous cette explosion de diabète, d’obésité, de problèmes cardiaques, de maladies cérébrales ? Ferions-nous quelque chose qui n’est pas naturel pour notre espèce ?

Mon opinion est que, comme pour n’importe quelle science dans le monde, la médecine et la nutrition sont en constante évolution, et tout professionnel de la santé, qui a le don, le devoir, et la responsabilité d’aider les autres à vivre mieux, devrait s’efforcer de s’améliorer pour s’assurer que chaque suggestion et prescription donnée est aussi exacte et précise que possible pour promouvoir la santé de ses patients.

C’est seulement ainsi que nous aurons un avenir plus prometteur et brillant que celui que nous pouvons envisager aujourd’hui.

Nous avons les cartes en mains, et c’est à chacun de nous qu’appartient la décision de les ignorer et de poursuivre notre chemin, ou au contraire, de nous arrêter, de les examiner et de les analyser.

J’ai personnellement choisi d’être en meilleure santé et de vivre mieux pour, un jour, atteindre peut-être 95 ans nantie d’une clarté mentale et d’une sobriété me permettant de profiter de la partie la plus expérimentée de ma vie.

Il est temps d’ inverser les mythes et de commencer à pratiquer ce qui a vraiment un sens sur la question de la nutrition et la santé humaine. Heureusement, la pratique scientifique sérieuse est un outil avec lequel nous pouvons compter.

Remarque : si vous voulez commencer à récolter les avantages étonnants d’une perte de poids rapide et correcte, je suggère fortement que vous ayez accès à l’e-book officiel du Maigrir Définitivement. Rien ne génère plus de cas de succès de perte de poids que lui ! Cliquez ici.

Succès à vous et, s’il vous plaît, passez cet article de l’avant !

rodrigo signature

Principales Références :

  1. “Serum Cholesterol And Cognitive Performance In The Framingham Heart Study“, Psychosomatic Medicine 67, n. 1 (2005): 24-30.
  2. Livre Grain Brain, Dr. David Perlmutter.
  3. “Better Memory Functioning Associated with Higher Total Cholesterol and Low-Density Lipoprotein Cholesterol Levels in Very Elderly Subjects Without The Apolipoprotein e4 Allele“. American Journal of Geriatric Psychiatry 16, n. 9 (2008): 781-85
  4. “Low LDL Cholesterol and Increased Risk of Parkinson’s Disease: Prospective Results from Honolulu-Asia Aging Studuy”, Movement Disorders 23, n. 7 (2008): 1013-18
  5. http://www.survivediabetes.com/lowfat.html
  6. “Saturated Fat Has Been Unfairly Demonised: Yes”, Primary Health Care 3, n.4 (2011): 317-19

8 commentaires

  1. Mathilde

    Bonjour ! Puree, c’est fou, donc cuisiner au beurre est bon pour la santé alors que ça fait des années que l’on nous dit le contraire… Moi depuis le début je suis à moins 4 kg ! Merci ét on continue dans la bonne direction ! Merci Renata

    Répondre
    1. Renata

      Mathilde, c’est fantastique ! Je suis TRES heureuse pour toi 🙂 Eh oui, je t’avais dit que la majorité des choses que nous savons concernant l’amaigrissement sont FAUSES et que lorsque nous apprenons les rouages de notre corps, ce qu’il a vraiment besoin, Maigrir Définitivement devient facile 🙂 Oui, continuons, améliorons notre santé et forme physique ! Toutes mes félicitations encore, je sais à quel point il est sympa de voir notre corps changer et de se sentir bien avec nous-mêmes 🙂 🙂 🙂

      Répondre
      1. Mathilde

        C clair mais ça se voit pas trop encore, par contre mon fils m’a dit si ça se voit, mais bon, je vais continuer… une question : on peut cuisiner au beurre ? Sinon le pain j’ai beaucoup de mal à ne pas en mànger je me consacre que le midi à en mànger bonne journée mathilde

        Répondre
        1. Renata

          Coucou Mathilde, prends-tu tes mensurations ? Tu sais bien que les poids sur la balance peuvent être très fluctuants mais les mensurations ne mentent jamais 🙂
          Pour le pain c’est pareil, tu le manges, tu arrêtes la combustion de graisse… je vais partager bientôt une recette de pain sans farine, ok ?
          Bon courage,
          Renata

          Répondre
      2. mathilde

        Bonjour, que peut-on manger le matin quand avant je mangeais un lait chocolat et pain grille au beurre ou céréales ?
        Merci

        Répondre
        1. Renata

          C’est toujours pareil Mathilde, si tu vises la perte de poids et brûler les graisses en trop, tu devrais manger des protéines le matin… et manger du pain comme tu le faisais avant dans tes jours de congés 🙂

          Dans une des vidéos-cours, je montre ce que l’on peut manger le matin pour booster l’amaigrissement.

          Bonne journée,
          Renata

          Répondre
  2. Mathilde

    Coucou Renata oui je sais bien que il y a des choses que je n’arrive pas à faire mais je sais que cela frêne un peu la perte de poids mais une recette de pain sans farine ça serais cool deja je mange plus du tout pareil deja j’ai réussi à arreter le coca et je boit du Cafe sans sucre BCp d’effort j’ai réussi c’est vrai je me laisse pas BCp de plaisir mais ça va quand même mais si tu avais des recettes de repas et de dessert ça serais bien car des fois je ne sais plus trop quoi mànger ét tjrs peur de mànger ce qu’il faut pas ou pas assez mànger car pas assez complet je te remercie pour tout ses conseils bonne journée

    Répondre
    1. Renata

      Coucou Mathilde,

      Il y a la recette de pain au lin, sans farine et très rapide à faire : http://www.maigrirdefinitivement.fr/recette-de-pain-10-minutes-chrono-farine-maigrir-definitivement/

      La recette de moelleux au chocolat, également sans farine (et sans sucre) : http://www.maigrirdefinitivement.fr/moelleux-au-chocolat-a-manger-sans-regret/

      Ce qui peut freiner la perte de poids et ne pas respecter le 80/20 qui est expliqué dans les vidéos-cours, il FAUT se faire plaisir pour pouvoir perdre du poids !

      Je suis là en cas de besoin,
      Renata

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *